Bento interview : Trucs et Bidules de Trotine

Bento interview : Trucs et Bidules de Trotine

Et oui, encore une interview sur le sujet du bento ! Trotine nous fait l’honneur de nous ouvrir les portes de son univers, et il w a de quoi faire. Sur son blog Trucs et Bidules de Trotine, on trouve de tout. Du foot (coupe du monde oblige), des bentos bien sûr, des fleurs, de la cuisine, et des billets d’humeur de sa propriétaire Trotine.

J’aime beaucoup suivre son blog car la variété des billets nous permet de mieux connaître Trotine. Quant aux bentos, ils sont toujours mignons, kawai et très colorés ! Mais surtout, Trotine est une vraie pipelette comme d’autres bento-blogueuses, et ça je dois dire que je « kiffe grave » :). Alors les filles, comme Trotine, continuez à nous raconter votre vie comme ça, c’est toujours marrant et super sympa de lire vos articles, avec ou sans bento ;).

Bento Blog : Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

Trotine : Je vis à Nice, ce qui est une chance mais mon cœur est en Provence en général, à Marseille en particulier. Je suis à la recherche d’un vrai emploi en attendant je développe des sites internet principalement pour les métiers de bouche et j’adore ça, créer des sites hein pas les métiers de bouche, quoique… Anciennement mosaïste parfois mes carreaux me manquent, ils sont au chaud à la cave, un jour peut-être je m’y remettrais. J’ai besoin de créer, peu importe quoi avec quoi. Je suis une passionnée, un peu trop entière, ronchon, un brin sarcastique… bref je suis scorpion ! et j’assume.

Bento Blog : Comment as-tu découvert les bentos ?

Trotine : En cherchant une recette je me suis retrouvée chez mook de FrenchBento, curieuse je me suis longuement baladée sur son blog, puis via ses liens j’ai atterri au Japon, au final j’ai découvert tout un monde du bento que je ne soupçonnais pas. J’ai mis le tout illico dans mes favoris, à ce moment là ma boîte venait de fermer, un licenciement économique difficile alors les bento… mais entre deux recherches « crp, anpe, prud’hommes… » je retournais chez mook et/ou j’arpentais les pages d’ebay.com rêvant d’arriver dans un nouveau job avec une super boite à bento (à l’époque bentobako c’était pour moi : kesako ?) et ça régulièrement pendant 1 an, si si j’ai bien dis 1 an.

Bento Blog : Quand t’y es tu mises et pour quelles raisons ?

Trotine : Je vais commencer par le pourquoi (la nana pas pénible), et je risque de faire long mais ça peut servir à d’autres dans le même cas que moi. Le bento a été, et est encore aujourd’hui pur moi (pour d’autres raisons) une sorte d’équilibre alimentaire mais pas que, presque une thérapie. Depuis que je bosse, je ne mange pratiquement pas le midi, 2 œufs durs ou 1 knacki froide ou encore 1 tomate avalée derrière l’ordi. Je n’ai pas franchement faim et si je mange « normalement » après je n’ai qu’une envie c’est faire la sieste, ce qui ferait un peu désordre dans un bureau. Avec mon licenciement, j’avais encore moins faim, (les soucis, arrêt de clope…) j’ai pris 10 kg en 1 mois sans changer quoique ce soit dans mon alimentation. J’ai vu dans les bento une façon de me forcer à manger le midi, à manger autre chose que des oeufs ou alors en forme de voiture lol, à manger équilibré chose que je ne fais que le soir en un plat unique généralement.
L’autre raison, c’est le plaisir ! avoir de belles boîtes, des accessoires, s’amuser, créer, oser, être fière de soi ou pas lol, échanger avec le blog.
Et pour finir la dernière raison, qui n’est pas anodine du tout pour moi, c’est une façon pour moi de ne pas me sentir totalement exclue de la vie active (même si c’est le cas) je m’oblige à faire comme si… comme je m’oblige à me lever le matin même si je me couche très tard dans la nuit. Ca peut paraître idiot, mais au fil du temps le bento est devenu pour moi un fil avec une vie d’entreprise, j’impatiente que ce fil devienne réalité même si j’attendrais la fin de ma période d’essai pour aller au boulot avec un bento kawaii histoire de ne pas faire peur lol.
Alors quand, eh bien Mzelle la super journaliste, je n’ai pas voulu commencer avec un simple tup, non non, il me fallait la boite ! THE boite, celle que j’avais mâté pendant presque 1 an, je l’ai reçu le 27 ou 28 mai 2009, je n’ai pas dormi avec mais presque lol, je blague pas, je me suis relevée la nuit pour la regarder (j’me soigne). Avec ma boite et ses accessoires, toute la semaine j’ai fait la tournée des copains, famille en direct ou via webcam en faisant l’article ! les tv achats n’avaient qu’à bien se tenir. A l’époque ils se sont tous moqués, ils font moins les malins maintenant hihihihi. Mon 1er bento date du 11 mai et j’étais fière comme un bar-tabac. 🙂

Bento Blog : A quelle fréquence fais-tu des bentos ? Pour qui ?

Trotine : Étant à la maison tous les midis je peux faire un peu comme je veux, mais j’essaye d’en faire tous les jours de la semaine, par contre je les mange derrière l’ordi ça je crois que c’est une manie qui n’est pas prête de passer, pour ma défense je dirais que je suis une chômeuse qui bosse lol. Pour qui, ben pour moi, et un peu pour Monsieur Andy car il a droit à des fleurs carottes ou fromage dans sa gamelle quand ce n’est pas en direct pendant la fabrication.

Bento Blog : Combien de temps mets-tu pour faire un bento ? A quel moment le fais-tu ?

Trotine : Heuuu comme dirait toto, ça dépend ! Le bento « rapido » tout est prêt dans le frigo (des restes), pif paf pouf une fleur et hop 10 mn, le bento « envie » tiens je mangerais bien ça, là je cuisine spécialement donc ça dépend de ce que je cuisine. Le bento « atelier » (souvent quand le frigo est bien garni) comme je ferais une mosaïque ou d’autres du scrap ou de la peinture. Je commence par choisir une boite (le plaisir commence), et j’ouvre, je ferme le frigo, je coupe, je cuisine en petite quantité presque juste pour le bento, et là ça peut durer des heures, j’en rajoute, j’improvise… c’est l’éclate lol.
Le bento « concours » ouhhh là celui-là, soit il vient de suite soit il vient pas lol, il m’arrive de le cogiter la nuit, de m’arracher les cheveux le jour c’est souvent très long.
Le bento « tour du monde » là, c’est le bento vraiment spécial, celui-là je le réfléchis, celui-là il me tient à cœur, au point que si Diana et nol de nol s’en lasse je serais triste.
Je le fais le matin souvent pendant que la machine a expresso chauffe, ben vi c’est un privilège « chômeuse » que je m’octroie, avec celui de ne pas fermer mes bento.

Bento Blog : As-tu des trucs ou astuces pour préparer ton bento ?

Trotine : Oui et non. Je suis de nature plutôt organisée, je portionne tout pour une personne, dans des tups plats (ça prends moins de place) ou pour le fragile sous-vide, et hop au congelo ce qui évite beaucoup de
gaspillage. Il faut savoir que la plupart des aliments congelés séparément peuvent être réunis par la suite sans qu’ils se collent entre eux, par exemple le fromage en tranche.
J’achète du frais que je congèle, ça me permet de mieux gérer. Vivre seule à des avantages, tout ça je l’applique naturellement. Comme je suis du genre à ne pas savoir rester
sans rien faire c’est devant la tv que je poinçonne le nori (fleurs, yeux, rond) je mets le tout dans une petite boite en plastique fermée, aucun problème de conservation pourtant
je vis dans une région particulièrement humide toute l’année. Mes fioles de soja ou vinaigre balsamique sont remplies à l’avance, contrairement à certaines je ne les conservent pas
au frigo, les grandes bouteilles ne le sont pas alors je ne vois pas pourquoi mettre les petites.

Bento Blog : Quand as-tu commencé ton blog ? Pourquoi ?

Trotine : Je n’étais pas blog, mais site perso, forum, car l’apparition des blogs ce n’est pas si vieux que ça et je l’avoue cela ne m’attirait pas du tout, le fait de devoir « entrer dans des cases » question graphisme, présentation. J’ai fini par en ouvrir un comme un journal pour vider mon cœur, ma tête, après 3 articles j’ai réalisé que cela ne m’apportait rien, que je devais positiver.
Dans les forums, je suis une pro du HS, alors créer un blog sur un sujet unique c’était impossible pour moi, voilà pourquoi « trucs et bidules », très vite mon blog s’est orienté vers les bento, la cuisine, sans pour cela abandonner le reste de moi, même si je le met beaucoup en veilleuse. J’ai posté mon premier article le 16 avril 2009.

Bento Blog : Que trouves-tu le plus difficile dans le fait d’ouvrir et de tenir un blog ?

Trotine : Ouvrir un blog : ça a été le manque de liberté dans le design par rapport à un site, vite fait je l’ai passé en mode avancé au final je me sens pas trop « enfermée ». Je pourrais me lancer dans un blog perso mais je passe déjà ma vie dans les coulisses des sites que je créé, alors là c’est un peu comme des vacances.
Le tenir : J’en profite pour dire bravo ! à toutes celles et ceux qui font ça très régulièrement en plus d’une vie sociale, familiale, professionnelle. Je pense pas que je serais toujours aussi régulière, car le plus dur parfois c’est la régularité des articles. Je suis une solitaire, pipelette mais solitaire lol, j’ai souvent besoin de m’isoler, de me couper de tout ce qui n’est pas vraiment compatible avec la tenue d’un blog. Répondre rapidement ça aussi c’est important et j’avoue je suis souvent un peu lente dans mes réponses, ce qui m’ennuie. L’air de rien c’est très nécrophage un blog, il faut garder une certaine distance, je pense que si on ne fait pas attention ça peut être à double-tranchant.

Bento Blog : Le plus intéressant et réjouissant ?

Trotine : Ouh là ! je dirais qu’on apprend encore mieux à se connaître, mais surtout on apprend des autres, si je devais résumer le blog en un mot ce serait : Partage ! Quoi de plus réjouissant ? Voir le nombre de visites augmenter ça fait vraiment plaisir, même si la plupart sont silencieux. Pour les visiteurs qui laissent un commentaire c’est vraiment réjouissant, et je suis toujours frustrée de ne pas avoir l’échange que procure un forum.

Bento Blog : Souhaites-tu ajouter quelque chose ?

Trotine : Oui bien sûr, je n’ai pas dis grand chose mdrrrrr ! J’ai un message perso : Monsieur le P.D.G embauchez moi je n’ai pas besoin de cantine, ni de ticket resto j’ai mes bento !
Plus sérieusement, merci beaucoup Mzelle la Journaliste cette interview était un plaisir :).

Oui, monsieur le PDG, Trotine ne viendra pas surcharger la cantine grâce à ses bentos, elle permettra surtout de la vider en convertissant au bento tous vos employés et les rendra totalement accros au kawai bentoïque 😀 ! Alors, tous chez Trotine, qui ouvrira bientôt un resto bento ;).

7 COMMENTAIRES

  1. Merci, merci beaucoup pour tes compliments et tes encouragements Ktycat 🙂

    LaTornadeVerte, la dernière photo c’est mon 4ème bento ma participation au 1er concours printemps, contente qu’il te plaises.

  2. Je crois que c’est monsieur Andy qui a le plus de chance dans l’histoire !! Et ne t’inquiète pas pas chère Trotine, je ne suis pas prête à arrêter le tour du monde !! Il y a 232 pays alors on en a pour un petit bout de temps !!

Répondre