Question technique de la semaine : 6/52

Question technique de la semaine : 6/52

Photographie football américain

J’avoue, je n’ai pas trouvé de question à vous soumettre la semaine dernière… Je vais donc me rattraper cette semaine avec une demande un peu particulière. Je vous donne des propositions de réponses possibles et vous me dites celle(s) qui vous paraît/aissent plausible(s). Ok ?

Photographie football américain

Dans peu de temps, je vais devoir prendre des photos d’un match de football américain (photographie de sport donc). Le problème, c’est que ce sera le soir, et donc je vais devoir photographier de nuit (il y a bien un éclairage sur le stade mais c’est très « léger »).

J’ai déjà fait des photos de football américain avec mon Canon 400D dans des conditions pas superbes (pluie et début de tombée de la nuit) : si vous voulez voir le résultat, c’est sur mon site LunaCat Studio. Les photos sont donc prises avec mon Canon 400D (ISO max 1600 comme vous pouvez voir sur l’article de technique photo sur le réglage de l’ISO), avec un bruit assez terrible que j’ai plus ou moins diminué en post-production.

On va donc s’intéresser à la photographie de sport ET de nuit (sinon ça serait trop facile…).

J’ai photographié ce match avec le seul téléobjectif que j’ai, le 75 – 300 mm f/4-5.6 de Canon, dont on avait parlé dans une précédente question technique.

Avec tout ça, je crains d’avoir des problèmes pour la prise de vue. Qu’en pensez-vous (quels problèmes vais-je avoir dans ces circonstances et à quoi dois-je faire attention) ?

Et comme je préfère être prévoyante, on va essayer de trouver ce que je pourrais faire pour ne pas foirer les photos de ce match. Je vous donne donc plusieurs propositions et vous me dites ce que vous en pensez :

a) J’utilise mon appareil en mode Priorité à l’ouverture (donner l’ouverture à utiliser).

b) J’utilise mon appareil en mode Priorité à la vitesse (donner un ordre de grandeur de la vitesse à utiliser).

c) J’utilise mon appareil en mode Manuel (donner un ordre de grandeur de la vitesse et de l’ouverture à utiliser).

d) Je me mets à ISO 1600 malgré le bruit et la qualité immondes que je vais avoir.

e) J’utilise mon objectif 50 mm f/1.8.

f) J’utilise mon trépied comme monopied (ou trépied ?).

g) Je hack mon appareil photo (pour en faire quoi ?).

h) Je vole un 70 – 200 mm f/2.8 (ou je demande gentiment à Canon de m’en prêter un ?).

i) Je vole l’appareil photo d’un photographe sur place.

j) Je demande qu’on augmente la luminosité des éclairages.

k) Je ne prends des photos quand les joueurs ne courent pas (donc pas de flou).

l) Je ne prends pas de photo et je fais la buvette…

Bien évidemment, si vous avez d’autres suggestions, n’hésitez pas ! A vous de jouer, j’ai vraiment besoin de votre aide 🙂 !

43 COMMENTAIRES

  1. j) et même m) : tu demandes au joueur de rester immobile, tu demandes à ce qu’on augmente l’éclairage. Les joueurs prennent la pause, tu prends la photo et hop. Refaire l’expérience une dizaine de fois pendant le match.
    Plus sérieusement… J’en sais rien 😀

      • match de hand (donc intérieur, donc lumière à c****) pour ma part
        Et un télé pas très lumineux non plus…
        Du coup les options sont forcément restreintes 🙂 (mais assez claires aussi quand même 😉 )
        Bonne vieille aplication de la règle du f/16 pour ma part :
        – scène à IL/EV entre 4 et 6 pour taper large à première vue
        – disons 5 pour faire simple (et parce que je suis feignant)
        – ISO 1600, mon D300 + Lightroom 3 donnent un rendu largement crédible, donc OK pour moi
        – avec cette valeur d’iso, je peux taper sur du 1/250s à…. f/1.4 si je ne me trompe pas… oops, on oublie le télé pas lumineux dans ces circonstances, à moins que je me sois trompé dans l’IL
        – donc je vais plutôt prendre une ou deux focale fixes lumineuses : mon 135 f/2.8 et mon 50 f/1.4, sinon je vais franchement ramer pour avoir une photo nette 🙂
        Autre option, un trépied ou un monopied pour pouvoir faire des temps de pose un peu plus long (1/60s à f/4 ou 1/30s à f/5.6) en gardant mon télé pas très lumineux… mais le problème, en sport, c’est que le sujet devient flou de part son action !
        Alors soit, c’est un effet, mais toute la session comme ca, je sais pas ^^

        • Personnellement, je ne suis assez calée pour calculer d’emblée les réglages dont je vais avoir besoin. Je suis plutôt au feeling sur le terrain pendant l’entraînement pré-match (ça c’est bien pratique, ça laisse une demi-heure pour tout régler).
          Personnellement, je te dirais de monter à 1/500 ou 1/640 s. Les ballons vont fuser au hand, surtout pour les buts, et là tu risques d’avoir la balle floue, à moins que ce soit des enfants qui jouent ;). Le 135 devrait être pas mal, tout dépend d’où tu te trouveras (gradins ou en bas ?).
          L’avantage du hand sur le football américain, c’est que le terrain est vraiment moins large, donc tu n’auras pas besoin d’un trop gros zoom pour avoir l’action.

          Par contre, l’avantage du foot américain sur le hand, c’est qu’il y a des pauses très fréquentes, on peut donc se replacer pour se remettre dans une bonne position de cadrage. Au hand, je sais pas trop ce qui est le mieux, se mettre toujours du même côté, être au milieu ? Pas top pour les buts de dos… Là je n’ai jamais testé, donc tu pourras me dire ce que tu auras fait finalement !

          Le monopied dans mon cas ne sera pas pour faire des temps d’exposition forcément plus longues, mais surtout pour pouvoir baisser mon ISO sans trop perdre de temps d’exposition. Les temps d’exposition tout le long, pas possible c’est sûr :P.

          • En fait, je calcule pas (bouhhh le tricheur 😉 ), j’ai mes fiches :-D, ca permet quand même de préparer un minimum et d’éviter de se pointer soit avec le mauvais matos soit avec trop de matos :-D. Ensuite sur le moment je me mets en priorité vitesse, ou en manuel si je suis obligé de sous-exposer mes photos pour avoir quelque chose de potable.
            Vi la balle floue c’est bien ce que je veux sur les tirs en général sinon, les photos deviennent vite rébarbatives… Toute la difficulté est d’avoir le tireur à peu près net (juste le bras qui tire un peu flou par expl pour accentuer la sensation de vitesse du ballon) et la défense complètement nette. 1/250s suffit donc en général, voire des fois 1/180s ou 1/125 (si ce sont des enfants justement 😀 )
            C’est vrai que le terrain est beaucoup plus petit et permet l’utilisation de focales plus courtes.. Mon 50 est parfait et le 135 plus chaud car à mise au point manuelle (c’est un vieil objectif « emprunté » à ma maman :-D).
            Pour le placement, je me déplace pendant les temps morts ou la mi-temps, je suis au final assez statique et je passe pas mal de temps juste à côté des buts (je suis un dingue 😀 : même pas peur des ballons dans la tête et le matos) pour avoir de jolis cadrages sur les tireurs.

          • Les temps d’exposition sont souvent différents selon la phase de jeu. En foot américain, c’est très rapide, tout le monde court, se plaque et c’est très violent, donc rapide même sur les plaquages (pendant l’action du plaquage, après t’as pas de problème mais c’est moins marrant de photographier les gens déjà à terre).
            Ouh oui la mise au point manuelle ça va être chaud, pffiou t’as du courage ! Mais je te comprends à te mettre près des buts, c’est bien là que tu auras les plus belles photos (les vrais photographes jouent toujours avec leur vie :P) !

          • enfin pour les focales plus courtes, c’est tant qu’on n’est pas dans les gradins… sinon ca devient vite comme le hockey par exemple 😀
            ISO3200 en manuel (1/250s ou 1/500eme à ouverture max) + stab avec le 70-300 et on s’en sort à peu près mais un f/2.8 constant serait tellement plus agréable à utiliser 😉

          • Je vais me mettre à 1/500s, ISO 3200 obligatoire et régler en manuel l’ouverture selon ce que je peux avoir. Pas de stabilisation sur mon 75-300 (le bas de chez bas de gamme), donc on va rire :P. Et oui, qu’est-ce que j’aimerais avoir le 2.8, même sans stabilisation… Ah làlà 😛 ! Mais bon, je suis là pour montrer qu’on peut faire des photos de sport et de nuit même avec le matériel le plus bas de gamme possible 😛 !

  2. J »ai le droit de proposer quelque chose même si je ne participe pas (encore?) au projet 52? Je suppose que oui, je tente. 😉

    Avec un objectif 50mm et une grande ouverture, la profondeur de champ va être faible… donc arrière plan flou et comme on ne peut pas faire de gros plan à moins de se mettre tout près, ça ne doit pas être la solution?
    Comme les joueurs bougent, le trépied permettrait d’avoir le terrain net et les joueurs flous, ça peut être un effet aussi.
    Donc à part l’ISO important, je ne vois pas…

    • Bien sûr que tu as le droit de proposer des choses !

      Pour te répondre, l’intérêt du 50 mm est surtout pour sa grande ouverture qui est très importante pour la nuit. Le peu de profondeur de champ ne sera pas un problème vu que la photo est prise de loin (la photo que j’ai mis dans l’article est prise avec la focale à 300 mm, donc c’est loin). Par contre, la focale de 50 mm sera inutilisable si je veux faire des photos des actions, ce qui est quand même le but !

      Pour le trépied, la tête n’est pas fixe et on peut tourner l’appareil photo et se débrouiller avec ça. Que penses-tu du monopied par exemple 😉 ?

      ISO important oui, pas le choix. Mais avec 1600 je vais être très sûrement trop courte…

  3. salut !

    je me lance !
    Est-ce que si on se met en mode manuel avec une grande ouverture pour avoir le plus de lumière possible( et un peu de profondeur de champ) avec une grande vitesse pour capturer le mouvement et des iso assez fort (800 ou 1600) ça pourrait marcher ?????

    Valentine

    • C’est une bonne idée mais la plus grande ouverture que je peux avoir c’est f/4 (sachant que je suis presque toujours à 300mm, c’est plutôt 5.6), je vais être limitée au niveau de la vitesse d’obturation. Parce que si je mets une vitesse trop grande, j’ai des chances que le tout soit sous-exposé. Ca sera pas flou, ça je te l’accorde, mais ça sera noir :P. Casse-tête hein !
      Comme ça, de tête, quelle vitesse penses-tu qu’il est nécessaire d’avoir pour ce type de sport ?

      Pour autant, tu as les bons réflexes et tu es partie sur les bonnes pistes, félicitations :).

    • C’est un bon début. En fait, tout dépend du sport que tu photographies mais dans le cas actuel, je dirais qu’il faut au minimum 1/500. 1/250 correspondrait plutôt à des enfants qui courent et jouent ou un petit footing :P.

  4. Heu je ne comprends pas la g)

    Tu peux aussi essayer de courir avec les joueurs non ?

    Mais sinon je dirais qu’il faut une grande ouverture, une bonne vitesse, une iso pas trop importante pour éviter le bruit même si ça va être difficile de faire sans, un trépied en mode canne pour pouvoir bouger facilement sans doute et un bon emplacement autour du terrain !! Du coup je me mettrais en priorité vitesse je pense.
    Tu ne vas donc pas faire de macro ? Ou alors juste quand un joueur tombe ?!

    • Hi hi enfin quelqu’un qui me pose une question sur le hackage d’appareil photo :). Et bien oui, c’est très pratique de hacker son appareil photo, on peut souvent avoir des fonctionnalités supplémentaires. Je laisse encore planer le mystère là-dessus pour voir si quelqu’un d’autre éclaire nos lanternes ;).

      Courir avec les joueurs, je vais non seulement galérer mais je vais me faire plaquer XD ! Tu as tout à fait raison dans le principe, le mieux serait d’avoir une super grande ouverture, un ISO potable (avec un appareil photo plus récent, j’aurais eu moins de soucis), le trépied en mode monopied j’y pense fortement si à main levée je n’arrive à rien… C’est pas ce que je préfère mais bon, s’il le faut !
      Oui donc pour l’ouverture, t’as vu que je peux pas aller en-dessous de 5.6, ça va pas être pratique mais j’ai vraiment besoin d’une longue focale…

  5. Moi, je choisirais les réponses A, D, E et F pour avoir une fenêtre la plus grande possible et un temps d’expo le plus long possible. Avec un ISO très élevé (le bruit, tu t’en sortiras très bien après pour l’enlever) et surtout un trépied pour rester stable le temps de la prise (par contre, ça va être pénible pour suivre les joueurs).
    Et puis, pour le fun, tu peux aussi choisir la solution L qui peut être agréable aussi, non ?

    • Je suis assez d’accord avec ton idée. Par contre, c’est vrai que c’est tentant d’utiliser le 50 mm avec sa plus grande ouverture, mais le problème, c’est que je ne vais pas pouvoir zoomer sur l’action, et je crois que c’est un gros problème pour un sport comme celui-ci. Donc je ne pense pas utiliser cette lentille, en tout cas pas pendant les phases de jeu.

      Tu as raison pour le bruit, il vaut mieux une photo nette mais bruitée qu’une photo floue qui sera inutilisable ! La solution L serait la plus difficile pour moi :P, je veux faire des photos !

      En tout cas, t’as bien compris le principe 🙂 !

  6. salut,

    J’ai regardé des forums sur le hack d’appareil photo! c’est incroyable, j’aurai jamais imaginé ça possible… (pourtant mon copain a complétement transformé son iphone… donc ça devrait pas m’étonner plus que ça…)
    Par contre j’ai pas trouvé ce que tu pourrais améliorer dans l’appareil qui serait utile pour ta situation.

    Et je comprend pas non plus pourquoi si tu me une vitesse très rapide tu aurais besoin quand même d’un pied ? (a moins que tu ais commencé par faire un tour a la buvette avant le match…)

    Valentine

    • Et oui c’est possible :).
      Bon allez, je lâche le morceau : le hack que j’ai mis en place me permet d’aller jusqu’à ISO 3200 (je n’ai pas encore regardé si le bruit était encore pire qu’à 1600). Ca va bien m’aider mais je doute que ce soit suffisant, on verra sur place juste avant le début du match (toujours tester ses paramètres avant le « vrai » départ).

      Le pied est en fait une aide supplémentaire. Je m’explique : quand tu utilises un pied (je préfère monopied pour le sport), tu gagnes en stabilisation. Cela te permet par exemple d’utiliser une vitesse d’ouverture plus lente (ce qui ne m’intéresse pas ici), ou d’utiliser une ouverture plus petite (ça ne m’intéresse pas non plus) ou de baisser l’ISO (ça ça m’intéresse !). je ne sais pas encore jusqu’à quel ISO je peux aller avec un pied, je testerai aussi avant le début du match ;).

  7. un peu à la traine…alors si j’ai bien compris: on utilise une priorité vitesse, un iso max et on peut prétendre à une vitesse de combien avec ces paramètres?
    😉
    ++

    • Pour le coup, je vais viser les 1/500, je sais que ça va être dur avec mon matériel mais je vais mettre le paquet : ISO 3200 (appareil hacké), et diminution de l’exposition si je n’arrive pas à cette vitesse.
      Après, on verra sur le terrain ;).

  8. Tout les commentaires auront été interressants.
    Vous lire tous m’aide. Car je n’arrives pas encore a mettre des mots sur les actions que je fais!
    En tout cas bonne chance pour ton match.
    Pour ce qui est du hackage moi j’en aurai pas besoin vu que mon reflex va jusqu’à HI 2!!!

    • Et oui, tu as un bien meilleur appareil que moi, et qui donne beaucoup moins de bruit à un même ISO ! On fait avec ce qu’on a ma foi ;).
      En tout cas, tant mieux si ces petites questions et les retours t’aident, c’est super important de pouvoir parler de ce qu’on fait, ça permet vraiment de mieux réfléchir à ces situations de prise de vue.

  9. Bon allez je me lance en espérant ne pas écrire trop d’énormités en me basant sur mon expérience
    a) oui, perso je mets toujours la priorité à l’ouverture pour le sport et la valeur dépendra du facteur de zoom utilisé (plus tu vas zoomer, plus tu va perdre sur l’ouverture donc la luminosité) donc essaie d’être au bord du terrain plutôt que dans les tribunes
    b) non
    c) tu peux …
    d) 1600 ISO tu ne vas pas avoir le choix, à 20h il fait nuit, le terrain n’est pas très bien éclairé et ton sujet est en mouvement
    e) ton 50mm : tu peux pour gagner de la luminosité mais alors il faudra que tu sois très près …si tu as un multiplicateur de focale ça peut aider mais tu perds sur l’ouverture (un doubleur te fera passer de f/1.8 à f/3.6, voir si un zoom 100mm te suffit si tu n’es pas trop loin)
    f) le monopied peut être utile pour éviter le flou dû à ton mouvement
    g) tu peux monter à 3 200 ISO (1 600 ça fait juste de nuit mais tu es une hackeuse), tu prends en RAW et tu retraites ensuite avec Photoshop
    h) tu peux …
    i) tu peux aussi … à tes risques et périls
    j) … tu peux aussi venir avec des projecteurs mais c’est volumineux et lourd
    k) tu peux en prendre quelques-unes, ce n’est pas parce qu’ils ne bougent pas que cela ne fait pas de belles photos
    l) la solution à toutes les questions qui précèdent !!!

    J’ajouterais : fais attention à ta position par rapport aux projecteurs (même de nuit je mets le cache pour diminuer les lumières parasites), attention quand le jeu se rapproche de toi (j’ai failli me prendre un joueur une fois …) et il y a d’autres réglages possibles comme l’autofocus (j’ai testé avec l’autofocus sur le point central mais je préfère une zone plus large de netteté) ou autres (one shot ou Al servo …) …

  10. j’ai oublié de préciser que tout en étant en priorité à l’ouverture, je joue sur le couple ouverture-vitesse pour avoir une vitesse assez élevée pour que la photo soit nette …

    • C’est bien ce que j’avais cru comprendre avec les photos (avec EXIF) que j’avais aperçues. Personnellement, je pense qu’il est mieux d’utiliser le mode priorité à la vitesse, parce que c’est avant tout la netteté qu’on recherche. En te mettant en priorité ouverture, tu laisses ton appareil photo faire le plus important du boulot, la netteté. Après, on a chacun nos préférences !

      Je n’utiliserais pas le 50 mm, c’est tentant avec son ouverture mais je doute qu’ils me laissent entrer sur le terrain pour cadrer l’action 😛 (je vais me faire détruire au plaquage…). Et avec un multiplicateur de focale, que je n’ai pas évidemment, il en faudrait une vraiment puissante, ce qui te fait perdre énormément de qualité et de netteté, mais surtout des ouvertures. Pour un multiplicateur 2x, tu perds déjà 2 f-stops, ce qui correspond à f/2.8. Tu t’es trompée dans les f-stops, c’est 1.8, 2.0 puis 2.8 : un doubleur ne double pas le nombre f, il te fait perdre 2 ouvertures de diaphragme (c’est une suite).

      Oui pour ISO 3200, il faut encore que je vois ce que ça donne niveau bruit. Je perdrais de toute façon en qualité au post-traitement, mais je préfère avoir une photo nette. RAW obligatoire à cause de ça, surtout que je compte diminuer la compensation d’exposition selon la vitesse que j’arriverai à atteindre. J’aurais donc 2 problèmes à compenser en post-production : l’exposition (je perdrais de la qualité en l’augmentant) et le bruit… Tout un programme, mais j’ai pas le choix.

      Je n’ai pas de cache pour mon télézoom, donc je ferai avec les flare. Je mettrais quand même un filtre UV, voir si ça aide un peu, sinon j’enlève tout et je verrai selon mon cadrage.
      Pour le spot metering, je prends personnellement le central en manuel, parce que d’une, je préfère gérer mon focus, et de deux c’est le spot le plus précis, très important pour le sport. Ce que je fais d’habitude, je me mets en AI SERVO avec spot central, je fais le focus au centre (arf ce que j’aimerai avoir le bouton de focus sur l’arrière de l’appareil), je recompose très très très vite et je shoote.

      Contrairement à toi, je n’aime pas avoir une zone de netteté trop large (on est quand même loin, et avec nos focales, la profondeur de champ est quand même très grande), je me mets toujours à une faible ouverture. je comprends maintenant pourquoi tu te mets à f/9, mais là je peux te dire que tu fais plutôt des réglages de paysages, et c’est pour ça qu’on voit sur tes photos les spectateurs nets, ce que je souhaite éviter ;).

  11. Bon je me lance aussi,

    Tu vas devoir faire un mix: ISO le plus élevé possible, photo en RAW pour pouvoir gagner en luminosité en photoshop.
    Vue que ce sont des photos de mouvements j’aurais une tendance a regler l’appareil en priorité vitesse pour etre sure d’etre en 1/500 et pour que l’ouverture puisse varier en fonction de ton orientation vs. la luminosité de chaque situation. Normalement j’evite le manuel pour des photos de sport.
    Mais comme il fera nuit et que de toute facon tu n’auras pas les conditions idéales, tu peux aussi la prendre en manuel et ensuite tu arranges en photoshop.

    Si ton appareil a une bonne résolution (plus de 15 megapixels, est-ce que ca aussi tu peux le hacker?), tu peux peut-etre utiliser ton objectif de 50mm et en profiter pour diminuer les ISO. Tu devrais pouvoir recadrer l’action en photoshop sans perdre trop en qualité (sauf si tu voulais imprimer des posters apres).

    Sinon la buvette semble etre une bonne solution aussi!

    Par contre j’ai toujours pas compris a quoi servira le monopied si tu penses prendre les photos a une vitesse de 1/500?

    • Oui photo en RAW, même si en pratique, pour la photo de sport, ce n’est pas l’idéal pour les rafales. Les fichiers RAW sont plus gros et prennent plus de temps à s’écrire sur la carte, tu perds donc en rapidité. Mais quand on a pas le choix, on fait avec !

      Je suis d’accord avec toi pour le réglage en mode priorité à la vitesse et la vitesse dont tu parles. Dans cette situation de nuit, la luminosité ne sera influencée que par les projecteurs, il faudra donc que je regarde ce que ça donne selon mon orientation.

      Malheureusement, j’ai un « vieil » appareil photo qui n’a que 10 MP. Tu peux souvent hacker les appareils Canon, même les compacts ;). Malheureusement, avec mon 50 mm je serai vraiment trop loin de l’action. Si je recadre en post-production, je vais y perdre car la netteté ne sera pas vraiment au rendez-vous et on verra plus facilement le bruit. Je garderai mon 50 mm dans les parages (ma besace) pour les photos de portrait ou autre avant le début du match.

      Arf, vous me conseillez tous la buvette, bande de méchants !!!

  12. et si tu sous-expose ta photo à la prise de vue ? Tu n’auras pas besoin d’avoir un ISO élevé et il
    sera plus facile de récupérer des éléments.

    On a fait hier soir une séance photo dans mon club, avec très peu d’éclairage et c’est la solution qu’ils proposaient pour éviter d’avoir trop de bruit. Et effectivement mes photos sont biens.

    • Oui j’ai bien prévu de me mettre en sous-exposition si nécessaire. Certes tu as moins de bruit car tu diminues l’ISO, mais si l’exposition ne correspond pas à la situation, tu devras tout de même retoucher ta photo à la post-production et introduire du bruit. Dès que l’exposition n’est pas bonne (sur ou sous-exposition), la modification de cette exposition en post-prod te fera perdre un peu de qualité (en RAW c’est mieux mais quand même).

  13. Je viens de tout lire , c’est très intéressant . je n’ai jamais fait de photo de sport donc …

    en dehors de la priorité vitesse et iso élevée qui me semblent évident ainsi que le pied je ne vois pas .

    peut-être un jour si je peux m’offrir un reflex je tenterai pour voir j’y pense d’ailleurs de plus en plus sérieusement , je vas d’ailleurs en avoir un dans les mains le we prochain

    • C’est très bien de tester un réflex, et on a pas besoin d’avoir le dernier cri pour faire des belles photos. N’hésite pas à repasser dans le coin la semaine prochaine, je pense que certains articles t’intéresseront ;).

Répondre