Projet Photo 32/52 : à la campagne

Projet Photo 32/52 : à la campagne

Projet photo 52 campagne

Le temps file comme c’est pas possible ! Nous voilà déjà samedi soir et comme d’habitude depuis pas mal de semaines, je publie au dernier moment… J’ai beau avoir les thèmes du mois d’août à l’avance, je suis trop prise par le temps pour vraiment prendre de l’avance… Dommage !

Je ne suis pas forcément contente de ma photo. En fait, je voulais plus ou moins repartir sur une photo comme ci-dessous, prise l’année dernière et qui, pour moi, représentait bien l’esprit de la campagne. Je voulais reprendre le même style de photo en essayant de l’améliorer (je vois vraiment une grande différence depuis un an…) :

Projet photo 52 campagne

Malheureusement, je n’ai pas eu le temps de retourner au même endroit et de déjà vérifier qu’il y avait toujours des ballots de paille… Je suis alors partie sur le côté vignes de la campagne, il y en a beaucoup ici et même si cela n’entre pas dans trop dans mon « cliché » ballot de paille à la campagne, ça reste dans l’esprit.

Je me suis donc tout simplement retrouvée dans une petite vigne en pente pas loin de mon lieu de travail hier soir. Le soleil était face à moi, en haut de la pente donc, et était au départ un peu caché par les nuages.

L’une de mes premières photos prises dans cette vigne sera ma photo de la semaine :

Projet photo 52 campagne

f/18, 1/125 s, 17 mm, ISO 800

Le terrain étant en pente, et même si le soleil était encore assez haut dans le ciel, j’étais dans la situation des golden hours dont je parle si souvent, avec cette lumière jaune que j’accentue en utilisant la balance des blancs « nuageux ». Si je suivais à la lettre la règle de la balance des blancs, je devrais plutôt me placer sur une balance des blancs ensoleillée. Or, c’est vraiment en connaissance de cause (et surtout d’effet) que j’ai choisi de rester sur la balance des blancs nuageuse, pour avoir cette luminosité. Voilà donc pourquoi, selon moi, il faut bien connaître l’effet de chaque balance des blancs, avoir l’habitude de la choisir manuellement (même si la balance des blancs automatique est vraiment tentante !) et ensuite l’utiliser de manière délibérée et créative.

Je continuais donc à m’amuser avec cette lumière douce en faisant d’autres photos de détail (pour changer de mes habitudes) de la vigne, sans grande conviction…

Projet photo 52 campagne

f/4, 1/1250 s, 32 mm, ISO 800

Ici, j’ouvre beaucoup le diaphragme pour isoler les feuilles de vignes (f/4 au lieu de f/18 pour le paysage). Et c’est à ce moment que j’ai été littéralement illuminée par le soleil qui est sortie de sa tanière nuageuse. La lumière a totalement changée. Voici une photo prise juste après ce changement de luminosité pour vous montrer la différence sur les feuilles de vigne qui se trouvent vraiment surexposées, sous-exposées avec les ombres par rapport à l’image ci-dessus.

Projet photo 52 campagnef/4, 1/320 s, 17 mm, ISO 200

L’ambiance et le rendu sont totalement différents, à quelques minutes près ! Un « flare » apparaît (tâches de couleurs à droite dues à la diffraction de la lumière venant du soleil).

Vous voyez donc que la lumière est très très importante pour la photographie. On peut faire la même photo à quelques minutes près et avoir des rendus vraiment différents.

Chacune de ces deux luminosités a ses avantages et ses inconvénients selon ce que l’on recherche. Pour la photo de cette semaine, je préfère l’ambiance douce et nuageuse du début. Mais je vous reparlerai sûrement de cette prise de vue un peu plus tard ;).

Il se fait tard, alors rendez-vous demain pour le récapitulatif campagnard !

14 COMMENTAIRES

  1. En effet en changeant la lumière ou les réglages le résultat et l’ambiance est différente!!!
    je m’en aperçois de plus en plus!!!
    J’aime beaucoup ta série sur la vigne et ça serait intéressant que tu puisses refaire ta photo du ballot de paille pour voir la différence 1 an après!!!
    bon we 😉 bisous ♥

  2. Moi aussi j’avais pensé à la vigne, j’habite en Champagne. Ton travail sur la lumière me fait penser que je n’utilise pas assez les variations de la balance des blancs…
    bon dimanche
    cath

  3. Trop fort car voilà que je reviens pour participer avec quoi ? !! des ballot de foin ! ….alors que je n’avais pas vu ton message, je viens de finir le mien qui est en ligne avec du retard, je te laisse choisir parmi les 6 même si mes ballots sont bien loin d’être aussi beau que le tien, pff !
    En tout cas dans ta série des vignes j’aime bien la dernière 😉
    Douce soirée !
    biz

      • oui j’étais dans un bus et en plus je n’ai pas mis le stabilisateur d’images et j’avais laissé le truc spécial plage , hi hi hi !
        Ce n’est pas pro ce que je dis là mais ce sont les fonctions de mon APN 😉
        Enfin merci de ton compliment en tout cas, je suis flattée 😉
        Douce soirée !
        Biz

        • Le stabilisateur d’images ne pouvait pas t’aider dans ces cas-là. Ce qu’il faut faire quand tu es en mouvement, c’est vraiment avoir une vitesse d’exposition très rapide. Pour moi, 1/1000s marche bien voiture, après tout dépend de la vitesse bien sûr ! Ca aide pas mal à éliminer le flou de mouvement mais comme je te dis, tu es dépendante au niveau cadrage mais ça permet de faire quelques photos en chemin ;).

  4. Merci pour le conseil Kty mais je ne sais pas changer ça sur mon APN : oops:
    C’est un simple KODAK EASYSHARE C813 ZOOM DIGITAL CAMERA, j’ai découvert l’autre jour que je pouvais changer l’ISO, chose que je n’ai jamais faite et je t’avoue : pas encore bien compris son utilité :-(, je sais tu l’as déjà expliqué, je dois relire tout ça .
    Mais je pense que je ne peux pas changer la vitesse d’exposition. Je vais voir ça ….
    Merci en tout cas.
    Douce soirée !
    biz

  5. Encore une belle leçon ….
    Tes photos de vigne sont très belles, et l’on voit bien la différence avec le soleil …
    Je voudrais arriver à reprendre ma participation … j’espère que ç’est pour bientôt .
    Bises

Répondre