Prendre un cours photo, ça vaut le coup ?

Prendre un cours photo, ça vaut le coup ?

Je ne peux personnellement pas répondre à cette question car je n’en ai jamais pris. Il faut l’avouer, je suis d’un tempérament assez têtue et j’aime beaucoup être autodidacte. Mais pour un photographe débutant ou intermédiaire (ou même avancé), est-ce qu’un cours photo peut vraiment servir à quelque chose ?

Il existe différents types de cours de photographie :

  • les cours en classe, plutôt magistraux et comme à l’école finalement (certains vous promettent d’ailleurs d’avoir un diplôme reconnu à la fin de la formation).
  • les cours en groupe, plus ou moins grands (je trouve personnellement que c’est la grande mode en ce moment).
  • les cours particuliers.

Quel type de cours choisir ? Est-ce qu’on en a pour notre argent et va-t-on vraiment apprendre quelque chose de nouveau ?

Plusieurs questions qui ont très bien été abordées par Franky sur son blog (super blog photo d’ailleurs !) qui a testé les 3 types de cours. Etant lui-même formateur, je pense que ça donne une bonne idée des avantages et inconvénients de chaque méthode.

La conclusion me conforte finalement sur mon idée principale d’apprendre seule, sur internet principalement et en pratiquant, pratiquant et pratiquant encore un peu plus !

Et vous, vous avez déjà testé des cours de photographie  ? Satisfaits ou déçus ?

22 COMMENTAIRES

  1. je suis curieuse de voir les réponses…je n’ai jamais testé mais justement nous nous proposions d’y aller prochainement avec une amie…conversation il y a 4 heures !!! donc j’ai hâte de voir les commentaires de ceux qui y ont participé !
    merci…

    • Et bien, à croire qu’on fait de la télépathie 🙂 ! Ca m’intéresse aussi de savoir ce que les autres en pensent (mes articles deviennent de vrais sondages à force :P).

  2. personnellement, je n’ai jamais pris de cours et je ne pense pas que l’art photographique puisse être aussi « cloisonné ».
    cela dit, je serai plutôt pour adhérer à un club photo avec « sortie » sur un thème et comparaison « technique » et « artistique/ressenti » sur les photos prisent….le partage et l’échange !!! C’est le principe du cour « en groupe » sauf qu’il est certainement plus abordable…
    et c’est ce que nous faisons avec toi, ktycat, et je t’en remercie,
    ton projet dépasse tes prévisions disais-tu? …les demandes ne manquent donc pas, les bonnes volontés non plus, seules les disponibilités sont comptées !!!
    La consultation de livres ou revues spécialisée est aussi une autre façon de s’améliorer…
    j’ai hâte de voir les autres com,
    ça vaut le coup?, tout dépend peut-être aussi du cout? du prof et de l’élève…
    😉
    ++

    • En fait, j’aurais dû le préciser dans l’article mais les clubs photo sont pour moi complètement différents des cours photo dans le sens où leur prix n’est pas aussi élevé et c’est souvent dans le cadre d’une association, donc du bénévolat.
      Et comme toi, j’avoue que je pencherais plutôt pour cette solution, j’aurais plus l’impression de partager et échanger, ce qui est, comme tu le dis, une forte demande (et non je ne m’attendais pas à ce que le projet photo 52 intéresse autant de monde 😉 ).

  3. Pour ma part, quand mon mari m’a offert mon reflex, je me suis aussitôt inscrite a un club photo pr suivre des cours d’initiation a l’appareil : 5x2h pr 45euros, avec une bénévole passionnée. En fait, elle nous donnait 2ou 3 photos a faire pr la semaine suivante (style : 2 photos sur theme cadrage, sur thème balance des blancs, …) et puis on passait 2h a projeter les photos des 10 participants et a les commenter pour comprendre comment s’améliorer, ce qui ne va pas ou au cntraire ce qui était bien… Donc cours très concrets, qui m’ont permis de bien apprendre à manipuler mon reflex.
    Aprés, il faut pratiquer pratiquer pratiquer, lire des bouquins ou regarder les forums et les images publiées !!

    • Totalement d’accord avec toi sur l’intérêt d’un club photo. On échange, on partage et ça nous oblige à faire de la photo et à ne pas se décourager !
      Je suis comme toi, je pratique beaucoup, je suis très autocritique (un peu trop des fois) et j’adore surfer sur les forums et blogs (surtout anglophones il faut le dire) qui me permettent d’apprendre plein de choses et de m’inspirer.

  4. Pour avoir testé lundi dernier le stage de Jeveuxetrephotographe.com je dirais qu’il faut vraiment ne rien connaitre à son appareil pour apprendre. Les 4 heures de l’après midi sont passées vraiment vite et malgré qu’on ait été que 6 le prof n’a pas eu le temps de voir avec moi ce que j’ai fait et répondre à mes questions persos. Sinon l’ambiance était très sympa et on a pu voir comment passer complètement en manuel mais ça manque de pratique et le temps n’était pas au rendez vous pour qu’on puisse vraiment voir les pbs que l’on peut rencontrer avec l’exposition quand il y a un grand soleil.
    Donc mon avis est assez mitigé, on apprend de la technique mais ca ne suffit pas.

    • Comme tu le dis, en 4 heures et même avec un petit groupe de 6 personnes, on n’est pas sûr d’être « pris en charge » (suffit qu’il y en ait un qui retienne toujours l’attention :P). Le problème est aussi dans les différences de niveaux, si tu sais un peu ce qu’est l’ouverture et le temps d’exposition alors que les autres n’en ont jamais entendu parlé, ben tu risques de t’ennuyer ! C’est peut-être aussi par peur d’être déçue et d’avoir l’impression de ne pas en avoir eu pour mon argent que je n’ai jamais tenté l’aventure du cours photo…

  5. J’ai déjà eu l’occasion de faire un stage photo d’une semaine (photo et raquette dans le Vercors pour le nouvel an) et c’était très enrichissant. Prise de vue dans la journée avec balade en raquette; le soir on faisait une sélection de 5 photos et on les critiquait en groupe avec le formateur.

    Sinon je vais tester une formule après-midi sur un thème particulier début novembre.

  6. Je n’ai jamais pris de cours parce que déjà je n’ai pas eu besoin de me poser la question: près de chez moi, il n’y en a pas (oui petit village de 400 habitants..)
    Mais je suis un peu comme toi kty, j’aurais peur d’être frustrée parce que je sais déjà faire certaines choses (grâce à toi soit dit-en passant) …
    Je pense que des cours peuvent être intéressant lorsqu’on ne connait pas du tout son appareil et que l’on n’a aucune technique de l’image (bon après la règle des tiers je n’ai pas non plus une super technique de l’image lol) mais qu’ensuite, il faut se connaitre soi-même, savoir quelles photos nous plaisent, fureter livres et blogs d’images pour se forger un œil averti … savoir si une photo est bonne ou non …. (ceci est assez subjectif cela dit!)

    perso, je n’arrive pas à me faire ma personnalité en couture, je sais repérer les jolies pièces sur les différents blogs, ceux qui me plaisent et d’autres que j’apprécie moins, ce que j’aimerai savoir faire et d’autre dont le style ne me conviendrait pas du tout..par contre, impossible de retranscrire ces sentiments, impressions (en couture),… que je peux prendre sur les blogs
    par contre en ce qui concerne les quelques photos que j’ai fait avec vous ici, j’arrive assez bien à savoir celles qui vont plaire et les autres, les quelconque et celles qui peuvent se détacher: ma jauge d’appréciation étant le nombre de visite sur mon blog ou les retour ici sous les récap’ !
    (par exemple, je sais que mes photos d’automnes sont quelconque -_- )

    je m’étale un peu mais bon on aime le blabla hein ^^

    • C’est sûr que si tu n’es pas proche d’une ville (plus ou moins grande selon les cours proposés), tu ne trouveras rien ! Je suis tout à fait d’accord avec toi concernant l’intérêt des cours pour vraiment commencer et découvrir les bases, après on sera obligatoirement tous différents face à la technique, car finalement c’est ça qu’on apprend le plus dans ces cours photo. Le sens artistique et trouver son style sera obligatoirement une recherche personnelle, les cours peuvent peut-être aider, mais ils ne remplaceront jamais une réflexion personnelle (oui je me répète mais c’est vraiment ça l’idée…).
      Si tu arrives à voir et prévoir ce qui va plaire, c’est déjà une bonne chose. Il faut, comme tu le fais, se mettre dans la peau de celui qui va regarder la photo, il faut qu’il comprenne la photo, l’histoire que tu as voulu y intégrer ! C’est un grand pas de franchi :).
      Moi j’aime bien quand on s’étale, ça fait des discussions vraiment fertiles et agréables ;).

  7. Quand j’ai acheté mon reflex, je me suis inscrite à un club photo de ma ville (cours tous les mardi pendant un an à un prix dérisoire), pour apprendre à manipuler mon appareil.
    Le prof était nul, mais j’ai eu une chance folle, nous étions que 3, dont deux jeunes femmes qui faisaient de l’argentique depuis plus de 15 ans. C’est elles qui m’ont « appris » à me servir de mon appareil. J’avais besoin d’explications claires (comme tu le fais ici) pour avoir du Flou derriere tu fais ça, pour ci tu fais comme ça…là où notre prof nous donnait des feuilles avec des calculs…Au secours!
    Par contre nous avions nous aussi un thème par semaine/quinzaine/mois et nous devions faire des photos pour chaque cours. J’ai aimé l’emulation artistique que ça a crée et surtout l’oeil que ça t’oblige à ouvrir en permanence. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai sauté à pieds joints dans ton projet 52.

    • C’est vrai que même si je préfère les clubs photo, il faut quand même que le prof ne soit pas trop « nul » et démotivé pour y apprendre quelque chose. L’intérêt de ces clubs photo, c’est vraiment l’échange et les rencontres, et je vois que tu en as vraiment profité et ça c’est super !
      Les feuilles avec les calculs, l’horreur ! Ha ha même si je connais toute cette série de calculs un peu décourageants, je préfère garder mon intuition et me forger des réflexes et des habitudes, ça va plus vite que de se poser et mettre ces fameux calculs sur papier ! T’imagines la prise de vue 😛 !

  8. moi j’ai eu l’occasion de prendre un cours avec mon ami photographe ( une quinzaine de personne sur la journée et deux pros pour nous encadrer) pour ce type de cours il est effectivement intéressant si on n’y connait rien mais par contre l’après midi il y avait divers ateliers où l’on pouvait entre autre tester du matériel qu’il avait apporté du magasin et là c’était super j’ai même eu l’occasion de faire des portraits avec son propre objectif à lui.

    quand au club j’ai eu moins de chance que vous car chez moi tout ce qui les intéresse c’est de nous apprendre à faire un bon « développement  » ce qui a mon sens n’a pas d’intérêt si avant on a pas fait une bonne photo du coup j’ai abandonné au bout d’un an et je viens ici !

  9. Comme je me considère comme nulle … je me suis inscrite à une association voilà 2 ans, dans un petit village. J’y ai trouvé des gens sympa, une équipe motivée pour faire tourner l’association. J’ai été assidue, pensant à chaque fois apprendre qqchose, mais, hormis le premier cours pour nous montrer comment fonctionne un appareil, je n’ai RIEN appris. Une sortie d’une journée en extérieur, où chacun faisait les photos qu’il voulait, donc pas un cours. L’année dernière, je récidive pour une autre association dans ma ville de moyenne importance. A nouveau une équipe sympathique, on cause, on regarde les photos des anciens (de magnifiques pour certaines), on les commente légèrement, mais au bout d’un an, je considère que je n’ai rien appris …
    Finalement, c’est sur ton blog que j’ai appris le plus de choses… Et, comme tu le dis (et comme les deux associations me l’ont dit), c’est en photographiant encore et encore que l’on apprend le mieux… Je suis d’accord, mais je trouve quand même que le bon conseil avant est toujours utile plutôt que de chercher pendant une heure !!!
    Cela dit, ça prend aussi beaucoup de temps, et j’avoue, que depuis que j’ai dû arrêter la photo de la semaine du BENTO BLOG, je ne suis pas arrivée à m’y remettre … je m’en excuse. Mais je ne rate pas une semaine pour venir voir tous les articles et les photos des unes et des autres.
    Alors, merci à toi, de tout ce que tu fais, de ton implication, car, même si tu ne le vois pas, tu apportes beaucoup à tout le monde.
    Bises

  10. j’ai pris un cours, après avoir commencé le projet 52…
    Je n’ai rien appris de plus que ce que tu nous avais enseigné, MAIS j’ai pu mettre en pratique, et ça c’était très bien parce que même avec tes infos je n’avais pas essayé plus que ça de jouer avec le temps de pause,et l’ouverture. Mais je pense qu’un club aurait été aussi pratique.

  11. Pour avoir testé un cours sur un thème précis à Paris (cours de 4 heures) puis un cours de 2 jours à Lyon reprenant les bases, j’ai été globalement satisfaite. Par contre, j’avoue que des groupes 8 personnes c’est trop…et ce qui pêche c’est le manque de critique photos dans ces cas-là. Il vaut mieux apprendre seul avec photographes (amateurs ou pro) expérimentés. Rien ne vaut la pratique et grâce aux tutos en ligne et critiques photos, on devrait pouvoir être autodidactes. Les cours qui devraient connaitre du succès sont les cours sur le matériel en lui-même car selon une étude on utiliserait 20% des capacités de notre reflex.

  12. Justement, je me tâtais d’aller faire un tour au club photo de ma petite ville. Il y a une rencontre tous les 15 jours, une fois pour aborder la technique et l’autre fois certainement pour échanger sur nos photos.
    Ceci dit, je pense déjà avoir fait beaucoup de progrès depuis que j’ai rejoint le projet 52 !!!
    Je manque encore de Réflex 😀

Répondre