Photographie : le temps d’exposition

Photographie : le temps d’exposition

Temps exposition photographie

Cet article marque la fin de l’étude des paramètres qui jouent sur le triangle d’exposition. Avec les 2 premiers articles sur l’ouverture et l’ISO, nous avons déjà pu anticiper l’influence du temps d’exposition. On va donc surtout s’intéresser aux différents aspects du temps d’exposition.

Le temps d’exposition est un paramètre à ne pas négliger, car il va véritablement influencer la qualité et l’apparence de votre photo. On sait intuitivement que si le temps d’exposition est trop long, on va avoir à faire avec le flou de bougé qui correspond au flou dû au mouvement de l’appareil photo et donc du photographe. Nous allons voir quelles sont les utilisations habituelles de différents temps d’exposition.

Temps d’exposition très courts : les sports mécaniques

On comprend aisément que pour photographier une voiture ou une moto nette en course, il va falloir utiliser un temps d’exposition très court. Il faut donc essayer au maximum de baisser le temps d’exposition et on tourne souvent autour des 1/4000 (temps d’exposition minimal selon votre appareil photo) à 1/800 s qui dépendent évidemment de la rapidité des bolides : course « professionnelle » (250 – 300 km/h) ou course plus « amateur » (100 – 200 km/h).

Le temps d’exposition dont vous aurez besoin dépendra aussi de l’endroit où vous vous situez par rapport au sujet, si vous êtes loin, le temps d’exposition pourra être un peu plus long et vous pourrez vous situer autour des 1/800 s.

Ci-dessous, 3 exemples de photo de sports mécaniques (cliquez sur les images pour aller sur les pages Flickr correspondantes) :

Temps exposition photographie1/4000 s : même les grains de terre sont bien nets !

Temps exposition photographie1/1000 s

Temps exposition photographie1/800 s

Temps d’exposition courts : le sport en général

Ici, on va plutôt parler des autres sports, avec un déplacement du sujet moins rapide. On pense à tous les sports collectifs, football, rugby, etc, qui nécessitent un temps d’ouverture moins court. On a un peu effleuré le sujet de la photographie de sport avec la question technique de la semaine (je vous invite à y répondre et donner votre avis si ce n’est pas déjà fait, car la discussion sur ces questions techniques permet vraiment d’avancer). Le temps d’exposition à utiliser est souvent autour des 1/800 à 1/250 s selon la netteté recherchée.

Temps exposition photographie1/640 s

Dans mon cas du football américain, je préfère me situer autour des 1/640 s ou 1/500 s. Les matchs que je photographie sont amateurs, on peut donc se dire que je n’ai pas besoin d’un temps d’exposition aussi court. Que nenni ! Attention à ce piège !

Dans les sports collectifs, il faut faire attention aux joueurs, bien évidemment, mais aussi au ballon ! Quel est l’intérêt d’une photo d’un joueur net si le ballon est flou (bon ok ça peut être un effet artistique dans certains cas) ? Quand les joueurs ne font « que » courir, on peut se limiter à un temps d’exposition autour de 1/320 ou 1/250 s. Mais dès qu’il y a une action brusque (lancement de la balle, tir dans le ballon), on peut se retrouver avec un flou sur la jambe et/ou le ballon. Dommage, non ?

Temps exposition photographie

Dans ces cas-là, je préfère donc avoir un temps d’exposition un peu plus court pour être « tranquille » en toute circonstance.

Temps exposition photographie1/500 s

Conseil : avant le début du match ou de l’évènement sportif, faites-vous la main sur les sportifs qui s’échauffent. C’est ce que je fais tout le temps pour régler mon appareil photo et voir quelles seront les limites probables de mes réglages (ISO minimal pour un temps d’exposition convenable par exemple).

Temps d’exposition moyens : pour la photographie du quotidien

Pour les photos autres que le sport, on s’intéresse beaucoup moins au temps d’exposition qui passe en second plan derrière l’ouverture. Par exemple, en photographie culinaire, on va vraiment s’intéresser à la profondeur de champ tout en gardant un temps d’exposition convenable (sauf si on utilise un trépied).

Cependant, il existe (ou plutôt existait) une règle qui me paraît importante à garder à l’esprit. C’était au temps des appareils photo argentiques, sans stabilisation d’image et toute la technologie qu’on a maintenant…

En résumé, cette règle dit qu’il faut garder un temps d’exposition inférieur à 1/la focale en mm pour avoir une photo nette.

Un exemple : j’utilise mon 50 mm sur mon Canon 400D. Pour me ramener à la focale réelle sur un appareil photo 35 mm ou full frame (en rappel aux appareils photo argentiques), je dois multiplier ma focale par 1.6 (c’est le rapport pour les Canon, je crois que c’est 1.5 pour les Nikon). Ainsi, j’ai une focale « effective » de 50 mm x 1.6 = 80 mm.

Si je suis la règle du temps d’exposition, je dois donc utiliser un temps d’exposition inférieur ou égal à 1/80 s pour être sûre que ma photo soit nette.

Tartelette au chocolat et écorces d'oranges confites

Deuxième exemple : pour le sport, j’utilise la focale 75-300 m à 300 mm. J’ai donc une focale réelle de 300 mm x 1.6 = 480 mm. Je dois donc utiliser un temps d’exposition inférieur ou égal à 1/480 s, ce qui est bien le cas avec mes 1/640 s ou 1/500 s.

C’est bien évidemment une règle indicative mais j’aime la garder en tête pour ma photographie quotidienne. On parlera plus tard de la stabilisation d’image et de ses avantages et inconvénients ;).

Temps d’exposition longs : le flou entre en scène

Avec des temps d’exposition plus longs, on souhaite faire apparaître du flou qui peut se révéler très artistique. On retrouve souvent l’exemple type de la cascade d’eau avec l’eau brumeuse. C’est tout simplement le résultat du flou de mouvement de l’eau avec une prise de vue à exposition longue. Il suffit souvent d’atteindre des temps d’exposition autour de 1/4 s pour voir cet effet apparaître. On peut ensuite aller plus loin en dépassant la seconde d’exposition, jusqu’à 6 ou 8 secondes pour avoir un flou vraiment présent.

Attention toutefois à la luminosité qui résulte de ce long temps d’exposition, on devra alors utiliser un filtre à densité neutre (ND) qui permet de compenser ce trop plein de lumière (en résumé, on rajoute des lunettes de soleil à notre appareil photo).

Temps exposition photographie8 secondes

On peut aussi utiliser des temps d’exposition longs devant un manège. On fixe l’appareil photo (trépied ou autre) et on laisse photographier le manège pendant assez longtemps pour que tout soit flou. On obtient alors un effet de filé (lignes floues). On le retrouve aussi la nuit avec les phares des voitures dans la circulation.

Temps exposition photographie20 secondes

Les temps d’exposition longs sont très marrants à utiliser, surtout dans le noir et la nuitavec le light painting. On laisse l’appareil photo fixe, sur un trépied ou tout autre support et on « peint » littéralement avec une lampe torche ou tout autre objet lumineux. Et comme je suis vraiment fan de cet effet, je n’ai pas pu résister à l’envie de vous mettre 3 photos de light painting !

Temps exposition photographie70 secondes

Temps exposition photographie

Temps exposition photographie

Le temps d’exposition est un paramètre très important pour la netteté des images, mais qui devient un véritable paramètre artistique dès qu’on le laisse « s’exprimer » avec des temps d’exposition longs. A vous maintenant de tester toutes les possibilités apportées par ce paramètre qu’on néglige un peu trop souvent !

39 COMMENTAIRES

  1. Je dois t’avouer j’ai pas compris la règle de l’argentique. Comment peux tu le calculer uand on a un simple bridge? Pour l’instant, je commence à peine. j’ai encore du mal avec la fonction f par rapport à ma pdc.

    Le light painting c’est hyper joli, mais quand on possède pas de reflex pour avoir des temps d’exposition aussi long c’est mission impossible 🙂 N’empêche, ça vaut le coup d’oeil.

    Grâce (ou a cause) de toi je passe le plus clair de mon temps à explorer flickr. Une nouvelle passion est née. Je te parle même pas du nombre de photos prises pour le thème Texture de cette semaine.

    • Alors pour un bridge ou un compact, il faut que tu trouves la taille du capteur du modèle de ton appareil photo. A la limite, donne moi le modèle de ton appareil et je t’expliquerai plus en détail ;).

      Pour le light painting, mon réflex va jusqu’à 30 secondes. Si tu veux faire plus de 30 secondes, il faut passer en Bulb mode (un mode où tu gardes appuyer tant que tu veux que le diaphragme reste ouvert). Autant te dire qu’il faut aussi avoir une télécommande sinon c’est impossible de ne pas bouger pendant plus de 30 secondes !

      Et bien, contente qu’une passion soit née, profite bien de ton bridge pour explorer toutes les possibilités. J’ai commencé avec un bridge aussi, et j’ai tout découvert là-dessus 🙂 !

  2. Merci beaucoup pour cet article ! J’ai une question de néophyte ; je n’ai pas bien compris ce que signifie « ramener à la focale réelle ». C’est parce que c’est du numérique? La focale n’est pas celle de l’objectif (parce qu’on a un argentique et un numérique CANON et les objectifs sont compatibles…)? C’est peut-être expliqué dans les autres articles, je vais aller voir…
    Et je me demande aussi comment on fait pour qu’on ne voit pas la personne qui tient la lampe pour le light painting? C’est vraiment un superbe effet, en tous cas, je ne connaissais pas et je trouve ça génial !

    • C’est une très bonne question, je ne l’ai pas encore abordé dans les autres articles. En fait, la focale que l’appareil va véritablement utiliser n’est pas toujours celle écrite sur l’objectif. En fait, les capteurs des appareils photo vont déterminer la véritable focale.

      Pour les appareils argentiques, on avait un capteur d’une taille de 35 mm. C’est la taille standard. Avec le numérique, on n’a pas toujours gardé cette taille. Chez Canon par exemple, seuls les appareils pro, comme le 5D ou le 1D ont un capteur 35mm (on appelle ça des full frames). Les autres réflex de plus basse gamme ont un capteur plus petit, dont la taille est en fait 1,6 fois plus petite (c’est le rapport dont je parle). Cette plus petite taille va rendre la focale plus longue qu’elle ne l’est en réalité (je ne peux pas trop entrer dans les détails). C’est pour ça que quand on utilise un 50mm sur un Canon (hors 5D et 1D), on va en fait faire la photo comme si on avait un objectif 80 mm. Si tu mets le 50 mm sur un 5D, tu auras vraiment un 50 mm.

      La diminution de la taille du capteur a en fait avoir l’effet d’un « zoom » sur les focales que tu utilises. Pour Canon, le rapport est de 1.6, chez Nikon 1.5, mais pour les bridges et compacts, c’est souvent encore plus grand (et c’est pour ça que l’objectif d’un compact n’est pas aussi gros qu’un objectif de réflex). J’espère avoir réussi à expliquer cette notion qui n’est pas si facile à appréhender.

      Pour le light painting, il faut en fait utililser un temps très très long, et faire en sorte que la personne ne reste pas statique et bouge vite et souvent ! Contente que tu aimes aussi le light painting :).

  3. ça m’éclaire beaucoup sur le temps d’exposition !!génial, je me rends compte que mes temps d’expositions étaient très longs pour ce que je prenais !! je vais donc modifier tout ça !

    pour la question du gars derrière le light painting ça me fait marrer, j’imagine le gars derrière sa lampe et à côté de son lave vaisselle en train de sauter comme une puce pour pas qu’on le voit ^^

  4. très intéressant comme toujours tes articles , mais sur un compact comment faire ?

    en dehors des modes prés réglés j’ai trouvé un menu ( bouton+/-) qui me permet de jouer sur l’exposition de -2 à +2 ( ça concerne l’ouverture du diaphragme je pense ).

    est-ce que le différence de focale dont tu parle ( réelle) existe aussi sur les compacts ? ou trouver ce chiffre dont tu donnes des exemples pour le panasonic lumix dmc-tz1

    et comment faire dans ce cas pour influer sur ma vitesse puisque je n’ai pas de mode priorité vitesse ni de mode manuel en jouant sur les modes prés réglés ?

    voilà plein de questions bêtes de débutante lol!

    • Ce bouton permet de contrôler ce qu’on appelle la « compensation d’exposition ». Quand tu n’es pas en manuel (donc programme préréglé, ou même Priorité à l’ouverture ou à la vitesse), l’appareil gère au moins un paramètre du triangle d’exposition. Pour passer au-dessus de ça, on a créé ce bouton qui te permet de régler l’exposition de la photo.
      La nuit, il vaudra mieux diminuer cette compensation en allant vers les -… EV (c’est d’ailleurs ce que je vais faire) pour dire à l’appareil que la photo doit être un peu moins exposée. Quand on photographie de la neige, il faudra surexposer (sinon l’appareil essaie de rendre la neige (blanche) grise sur la photo).

      Les différences de focale existent aussi sur les compacts. Il faut que tu trouves la taille du capteur sur la fiche technique (ils ne la donnent pas toujours), soit les valeurs réelles des focales en 35 mm : pour le lumix Dmc-tz1, les focales réelles sont 35-350mm et les focales (que tu trouves sur tes données EXIF) sont 5.2-52mm. Le rapport est donc 35/5.2= 6.73.

      Si tu n’as pas de mode priorité ou manuel, je ne sais pas trop comment tu peux faire pour jouer là-dessus. J’ai peur que tu ne puisses pas !
      Et ce ne sont pas des questions de débutantes, loin de là ;).

  5. hello !
    article intéressant 😉 vivement qu’on voit des photos du match de foot hé hé
    C’est cool le light painting, j’en avais déjà vu, les exemples sont sympas. Je me suis posée la même question qu’annette lol sur comment ils font pour qu’on ne voit pas la personne qui manie la lumière, et pour la sphère ça devait pas être évident quand même 😮

    • Hi hi, je suis sous pression pour faire des photos « potables », je t’avoue que je ne suis pas rassurée à l’idée de faire ces photos dans ces conditions ! Au moins, je pourrai dire qu’on peut faire des photos dans les conditions limites avec même le matériel le plus « pourri » 😛 !

      Pour le light painting, il faut se dire que quand tu laisses l’appareil tourner pendant au moins 1 minute, si tu restes 1 seconde en place, ce n’est pas si long finalement ! Il faut juste vraiment bouger ;).

  6. cet article m’a beaucoup plu et j’ai cherché ce fameux rapport pour mon panasonic FZ8 35mm équiv.36-432 et j’ai trouvé 2,5??? donc je n’aurais de photos nets qu’au dessus de 1/80.Et pour plus de sécurité, au 1/100? C’est très élevé je trouve, surtout en intérieur lorsqu’on ne veux pas utiliser le flash.Mais cela expliquerait mes soucis de mise au point?
    Comment ruser avec cet appareil?
    Et puis, tu semblais pouvoir effacer le « bruit » d’une photo, comment?
    Tu vois, nous sommes toutes et tous très « en attente » de conseils et autres astuces pour tenter de faire de bons clichés!
    Merci!

    • C’est une règle théorique et indicative, heureusement que tu n’auras pas toujours besoin d’être en-dessous de 1/80s pour avoir des photos nettes. Parce qu’avec les compacts, tu as beaucoup moins ce problème de stabilisation et c’est difficile d’y appliquer cette règle : les capteurs sont souvent stabilisés, ce qui fausse complètement cette règle. Il faut vraiment pas se prendre la tête avec, mais c’est une indication !

      Pour diminuer le bruit, il faut toujours le faire à la post-production, tu ne peux pas le faire autrement. J’en parlerai dans des articles dédiés à la retouche photo, mais il faut se rappeler qu’on ne peut pas diminuer le bruit sans perdre en qualité, et surtout en netteté. En temps normal, je ne diminue pas le bruit, c’est vraiment quand je suis en ISO très élevé avec un appareil photo qui ne gère pas super bien cette montée d’ISO.

  7. Très complet, bravo !
    Pour les photos de sport, en l’occurrence plutôt handball, j’aime bien avoir le ballon flou sur un tir (et en général le tireur, plus ou moins) ; je trouve que cela ajoute du dynamisme avec l’opposition entre défense statique et tireur + ballon flous
    (mais il n’y a pas que les tirs à prendre en photo c’est vrai 😀 , et le temps de pose devient vite stratégique 😀 )

    • Oui, pour les tirs ça peut être intéressant au hand. Pour le foot américain, le ballon flou, je peux te dire que c’est pas un effet que j’apprécie :S. Donc je vais essayer d’éviter ça.

  8. Merci pour cet article fort intéressant et passionnant………………….je n’ai pas encore exploré les joies du light painting………..mais bientôt certainement, je sens qu’on va bien rigoler !!

  9. La photo des volleyeuses avec le balon flou, je la trouve justement très bien parce que tout n’est pas parfaitement net. La photo de la voiture, on a l’impression qu’elle est arrêtée et suspendue par des câbles, alors que les joueuses apparaissent en mouvement et du coup, la photo attire mon oeil. Les photos en mouvement trop nettes, je trouve dommage, on perd tout le mouvement.

    Voilà my two cents 🙂

    Sinon, je découvre ton blog et j’apprécie la clarté et le soin porté à tes notes!

    • Oui, c’est une préférence personnelle. Je dois avouer qu’à force de voir des photos tout le temps flou, j’apprécie quand elles sont nettes, c’est peut-être ça qui fait que j’appuie souvent sur l’aspect de la netteté.

  10. bonjour
    je suis un peu perdue, j’ai essayé le light painting c’est ok c’est dans la boite. j’ai un souci dés qu’il y a de la lumiere pour faire cet effet brume sur une cascade mon ecran est blanc…j’ai un canon powershot G12. de meme pour le theme action je voulais prendre la course des nuages avec cette methode pour voir ce que ça pouvait donner mais pareil mon ecran est blanc. j essaie de me sortir du mode auto de mon APN et j’ai repris tous les cours de ce blog mais là je seche…serait-il possible de m’aider ? merci d’avance

    • C’est parce qu’il y a trop de lumière. As-tu diminué ton ISO au minimum ? Sinon, on assombrit artificiellement les objectifs des réflex avec des filtres spéciaux. Avec un compact, je ne sais pas trop comment faire ça.

      • oui j’ai diminué a 80 (je les ai tous essayé en fait 🙂 ) oui en effet peut etre que c’est impossible avec mon apn je reesayerai quand meme. merci pour la reponse !!!

  11. Bonjour,

    Tout d’abord c’est un régal de vous lire et d’y voir des photos de qualité. Pour ce qui est de la règle pour connaitre la focale correspondant à l’argentique ou le plein format, il faut faire l’inverse.
    Lorsque vous avez un 50mm sur votre 400D cela donnerai un 30mm sur un plein format ou un argentique. Il s’agit d’un grandissement de la focal de 1,6 pour les nikon (X1,6).

    Focale Argentique X 1,6 = Focal Nikon Numerique.

    donc Focale Nikon Numerique / 1,6 = Focale Argentique.

    Je pars dans peu de temps en Thailande pour 15 jours, ( trop peu pour tout photographier mais assez pour photographier quand même). Je prend beaucoup de plaisir à lire vos astuces, conseils et passions.

    A tous les yeux transformez en focale! A bientôt.

    Charlotte

Répondre