Photographie : ISO et triangle d’exposition

Photographie : ISO et triangle d’exposition

Photographie ISO triangle exposition

Si vous vous rappelez de l’article d’introduction au triangle d’exposition, nous avons trois paramètres qui vont déterminer la quantité de lumière de notre photo : l’ouverture, le temps d’exposition et l’ISO.

Triangle d'exposition photographie

Dans cet article, on va, comme le titre l’indique, nous intéresser à la vitesse ISO. C’est une notion assez technique à la base, mais pour simplifier tout cela, on va dire que l’ISO représente la sensibilité du capteur à la lumière.

En pratique, c’est quoi l’ISO ?

ISO est l’abbréviation anglaise pour International Standards Organisation. On utilise en fait un nombre pour quantifier la sensibilité du capteur de l’appareil photo : 100, 200, 400, 800 et 1600 sont par exemple les ISO disponibles pour mon appareil photo réflex. Pour les appareils photo plus récents, on peut aller jusqu’à 3200, 6400, 12 800 ! On peut aussi aller en-dessous de l’ISO 100 : 64 par exemple. Ce sont les nombres qu’on trouve habituellement, mais certains appareils photo proposent aussi des ISO intermédiaires.

Le plus important, c’est de savoir qu’on a des ISO faibles et des ISO élevés !

A quoi ça me sert d’avoir plein de nombres d’ISO  ?

En revenant à la métaphore de la fenêtre, on peut dire qu’à un faible ISO, on met des lunettes de soleil à son capteur : il devient moins sensible aux rayons du soleil et il faudra donc compenser cette faible sensibilité en faisant entrer une grande quantité de lumière  en utilisant une grande ouverture ou un long temps d’exposition.

Au contraire, avec un ISO élevé, on retire les lunettes de soleil au capteur, il devient beaucoup plus sensible aux rayons du soleil : il faut alors soit diminuer l’ouverture (plisser les yeux comme je le fais souvent quand je suis éblouie par le soleil) ou diminuer le temps d’exposition (pour ne pas prendre un coup de soleil par exemple).

Ben alors, si je me mets à un ISO élevé, je serais tranquille !

Oui mais non ! Dans un monde de bisounours, on ferait ça : à un ISO élevé, pas besoin de lentilles avec de grandes ouvertures, on n’aurait pas non plus de flou de bougé vu qu’on pourrait avoir des temps d’exposition très courts ! Mais dans la réalité, utiliser un ISO élevé peut avoir de gros inconvénients et on va voir cela tout de suite en images.

Photographie ISO triangle exposition

Avec mon appareil photo, j’ai fait la même photographie d’une superbe composition (je vous laisse admirer mon savoir-faire ;)) en mode priorité à l’ouverture. Je me suis calée sur une ouverture donnée et j’ai simplement modifié l’ISO pour voir son influence sur la  qualité de la photo.

Augmenter l’ISO augmente le bruit

Photographie ISO triangle exposition

L’image ci-dessus est un zoom sur le bouchon du surligneur, qui est censé être de couleur noir de manière uniforme. On va clairement l’augmentation du bruit, ces points qui viennent casser la teinte uniforme jusqu’à l’ISO 1600 où le bruit est vraiment très important !

On distingue en fait 2 sortes de bruit :

  • le bruit monochromatique : les points blancs qui deviennent de plus en plus gros quand l’ISO augmente. On peut souvent s’en débarasser sous Photoshop avec le filtre réduction du bruit, ou avec des logiciels dédiés à cette tâche.
  • le bruit chromatique : c’est ce que le photographe aime le moins. Au lieu d’avoir des points blancs, on se retrouve avec des points de couleur différentes. La réduction de ce bruit est beaucoup plus difficile à faire sans perdre trop de résolution sur la photo complète. On n’en voit pas sur les photos de mon appareil photo, mais on peut trouver ce bruit sur des appareils photo de moins bonne qualité.

Selon l’appareil photo que vous utilisez, la qualité de la photo sera plus ou moins bonne à des ISO élevés. C’est un paramètre que l’on teste toujours quand on découvre un appareil photo, parce qu’il a une grande influence sur la qualité de la photographie.

Un ISO élevé va aussi diminuer la netteté de l’image !

Photographie ISO triangle exposition

Et pour voir ça, le texte sera notre meilleur test. Sur l’image ci-dessus, j’ai regroupé des zooms à 100 % d’une inscription sur les lunettes de soleil. A ISO 100, pas de problème, le texte est bien net. Plus l’ISO augmente, plus le bruit augmente, mais on voit aussi que le texte devient un peu flou sur les bords. C’est la netteté de la photographie qui en prend un coup !

Alors je fais quoi avec l’ISO ?

Et bien, le mieux est d’essayer de garder une valeur ISO assez basse quand la luminosité le permet. Quand il fait beau et qu’on photographie à l’extérieur, on peut se permettre de baisser l’ISO à 100. En intérieur et pour les journées nuageuses, on sera souvent amenés à utiliser un ISO 400, voire 800.

Dès que les conditions de lumière diminuent, tombée de la nuit par exemple, on augmente l’ISO. Si l’on a un objectif photo avec une grande ouverture, l’augmentation de l’ISO combinée à cette grande ouverture permettront de garder un temps d’exposition convenable.

En clair, il faut jongler, en essayant de garder un ISO modéré selon les conditions de luminosité, tout en gardant en tête les 2 autres paramètres, ouverture et temps d’exposition.

N’hésitez donc pas à jouer sur cette valeur d’ISO, à explorer les possibilités de votre appareil photo !

36 COMMENTAIRES

  1. Pour une fois, j’ai respectée la consigne avant même qu’elle ne soit publiée ! Pour ma photo en extérieur pour le thème ombre, sous le beau soleil qu’on avait j’ai utilisé une ISO à 100 ! J’avais fait plusieurs essais et c’est celle-ci qui m’avait convaincu ! Merci pour cette explication en tout cas, ça confirme mes observations !!

    • Et bien tu vois, l’expérimentation t’a permis de comprendre toute seule comment régler un paramètre important :). Comme quoi le test est bien le plus important !!!

  2. Merci !!
    Avec le numérique je ne m’étais pas vraiment inquiétée de l’ISO mais je me souviens qu’avec notre ancien réflex argentique j’achetais des pellicules avec différentes valeurs ISO pour être parée !
    Maintenant j’y serais attentive !!

    • Et oui, les pellicules avec les petites icônes : soleil, nuage et tout avec les différents ISO ! Et bien, le numérique a juste permis de choisir ça plus facilement !!!

  3. ça fait déjà quelquestemps que je fais attention à mes Iso!!!depuis ton article sur le triangle et sur les remarques constructives de Nol de Nol 🙂
    bien souvent mes Iso sont hauts car je fais les 3/4 de mes photos chez moi et pourtant il ne ma semble pas voir ces fameux petits points dont tu parles!!! et pourtant je n’utilise pas photoshop!!!
    de quoi ça vient d’après toi? et est ce que je continue avec mes Iso haut?

    • Comme je l’ai dit, le bruit que tu as à des hauts ISO dépend vraiment de l’appareil photo. Celui que j’utilise est déjà un peu « vieux » et c’était vraiment pratique de l’avoir pour montrer l’augmentation du bruit ! Maintenant, avec certains appareils, tu as vraiment du mal à voir ce bruit, même à des hauts ISO. Pour vraiment voir le bruit, il faut se mettre à 100% (taille réelle de l’image).

  4. oui moi aussi je suis souvent sur 3200 en ISO !! et un temps d’exposition pas trop grand sinon c’est flou … J’avoue que la focale ça marche pas trop comme je veux …j’avais l’impression d’avoir compris pourtant !

    et moi non plus, je ne trouve pas que mes photos aient du bruit … je pense que ça peut venir du fait que l’on enregistre nos photo en assez grosse résolution (sur un apn normal, cela se voit énormément et c’est vraiment moche!)

    (sinon Ktycat, j’ai testé la balance des blancs 😉 )

    • Ah c’est très haut 3200 pour la plupart de tes photos ! N’hésite pas à toucher aux autres réglages pour pouvoir avoir un ISO un peu plus bas. Teste, on ne sait jamais.
      Tu regardes tes photos à 100% pour ne pas voir de bruit ?
      Super d’avoir testé la balance des blancs ;).

      • ben j’ai bien essayé mais c’est vrai que c’est trop sombre qd je baisse l’ios (sauf dehors hein)
        j’ai essayer d’augmenter ou diminuer la f

        et d’augmenter le temps de prise mais après c’est trop long et je bouge donc pas top !

        en 100% je ne sais pas mais en plein écran ça va bien !! c’est sûr que si je zoom sur l’écran après on voit les pixels mais bon je ne veux pas imprimer des photos en poster !! (quoique j’ai vu que sur flickr on pouvait !)

  5. *hoche la tête* Je comprends mieux. Encore une fois un article fort intéressant. Du coup, même en ne possédant pas de reflex on peut faire le même test pour voir les limites de son appareil.

  6. Merci pour l’article. Moi aussi j’ai souvent des iso très élevé qd je fait mes photos en priorité à l’ouverture ou autre programme plus ou moins automatique, je trouve d’ailleurs qu’en règle général mon appareil règle les iso très haut… il va falloir que je me mette à toucher à ça aussi 🙂

    • Oui, c’est peut-être pour être sûr d’avoir des temps d’exposition courts qu’ils mettent des ISO hauts mais tu as raison, les compacts ont, en auto, tendance à aller vite vers les ISO hauts !

  7. Moi, comme mes photos étaient prises en auto, l’ISO était de 100. Et là, je viens de faire l’expérience avec une macro en allant de 64 à 1600 et on voit bien ce bruit… Merci pour ce cours.

  8. Cool je viens enfin de prendre 2 minutes pour lire ceci et je comprends bien mieux à présent.
    Je ferai du coup un article explicatif avec le suivi de mon histoire pour atteindre la f/16 😉
    Douce journée!
    biz

Répondre