Liseuses électroniques : prêts à lâcher le livre papier pour une liseuse...

Liseuses électroniques : prêts à lâcher le livre papier pour une liseuse électronique ?

Depuis quelques mois, on entend de plus en plus parler des liseuses électroniques. Le Kindle d’Amazon a fait grand bruit depuis sa sortie avant Noël et a su conquérir beaucoup de consommateurs. Alors attention, par liseuse électronique, je parle bien des ereaders qui ne sont pas à confondre avec les tablettes, ce qui est tout à fait différent !

C’est un sujet un peu à part sur un blog de cuisine comme Bento Blog, mais vous commencez à être habitués entre la photographie, le référencement ou toutes les autres choses non culinaires dont je parle sur ce blog (et j’espère que ces digressions vous dérangent pas trop ;)) !

Je me suis retrouvée confrontée à savoir si oui ou non j’allais succomber à une liseuse électronique, alors je voulais savoir ce que vous, lecteurs de Bento Blog, pensiez de ces nouveautés qui nous promettent de nous faire lire de manière digitale sans nous fatiguer les yeux (grâce à l’écran non rétro-éclairé, contrairement aux tablettes ou écrans d’ordinateurs). Alors n’hésitez pas à répondre à ce petit sondage et surtout à donner votre avis dans les commentaires 🙂 !

Seriez-vous prêts à lâcher votre bon vieux livre papier pour une liseuse électronique ?

[poll id= »4″]

37 COMMENTAIRES

  1. Hello,
    J’ai un Kindle depuis maintenant 2 ans. Dessus, je lis principalement en anglais. J’ai du mal à m’en passer, ou à relire un livre papier. C’est l’homme qui tient à m’en offrir. Ben oui: « si je t’offre un livre kindle, j’ai pas de plaisir en te l’offrant »…
    Maintenant, je pense que le prix d’achat est bien plus bas qu’il y a deux ans, et que l’offre en français s’est aussi considérablement élargie.
    Bonne journée.

    • C’est vrai que les liseuses existent depuis un petit moment mais je pense qu’elles étaient encore trop chères pour être démocratisées. La dernière Kindle a bien remis les choses à plat et les autres constructeurs commencent à s’aligner au niveau du prix.

      Pour les livres, je trouve comme toi que c’est mieux de lire encore en anglais, vu les prix des livres électroniques en France, c’est pas gagné… Et je comprends tout à fait ton homme, c’est marrant comme réaction en tout cas 😛 ! Dès que ce n’est pas matériel, on a un peu plus de mal à s’y faire.

      En tout cas, merci beaucoup pour ton témoignage super intéressant :).

  2. J’ai sauté le pas depuis 2 mois environ, avec un Kindle mais tactile, parce que je lis beaucoup en anglais, et que des boutons pour naviguer dans un texte et sélectionner un mot pour consulter le dictionnaire, ça me barbait d’avance.
    Et je suis super ravie ! Faut dire que je ne sais plus où mettre les bouquins chez moi, alors c’est une bonne solution quand on est une grosse lectrice comme moi. Et j’adore l’idée de transporter toute une bibliothèque dans un format si petit ^^.
    Pour résumer :
    – Le positif : confort de lecture très agréable, accès au dictionnaire (en anglais) très utile et pratique, j’aime les offres quotidiennes d’Amazon à 1 euro (en anglais) (tout ne m’intéresse pas toujours – heureusement pour mon porte-monnaie – mais quelquefois il y a vraiment des perles), j’aime aussi la fonction qui te lit ton bouquin (en anglais toujours, idéal pour se perfectionner, je craignais que ça ne paraisse très automatique, mais finalement c’est pas mal du tout) et aucun problème pour récupérer de nombreux ebooks gratuits ailleurs que sur Amazon et les envoyer sur le Kindle.
    – Le négatif : la batterie est censée tenir 2 mois à raison d’1/2h par jour, mais comme je lis bcp plus que ça, elle dure bcp moins longtemps (1 mois environ) (c’est déjà pas mal). J’ai eu une petite frayeur il y a 2 semaines environ, quand l’engin a planté, mais tout est revenu à la normale après avoir rechargé la batterie. Je croise les doigts pour que le pb ne revienne pas. On ne peut pas lire le format epub, mais pour l’instant ça ne m’a pas gênée.
    J’espère que les éditeurs vont de plus en plus proposer leurs bouquins au format numérique, et surtout, revoir les prix à la baisse !!!
    Voili voilou, j’espère t’avoir été utile.
    Biiiiiiz.

    • Super contente de voir que la liseuse t’ait conquise. Je me retrouve vraiment dans ton profil. En lisant en anglais, on trouve beaucoup plus de livres intéressants à des prix plus bas qu’en France (je pense que c’est encore un gros frein au développement de la liseuse électronique ici…).

  3. Le livre électronique, j’étais plutôt contre, jusqu’à ce qu’on m’en offre un, et je dois reconnaître que c’est bien pratique. En effet, je suis une grande liseuse, et une grande voyageuse. Avant, mes bagages étaient remplis à ras-bords de livres, ça prenait de la place et ça pesait lourd. Depuis, je voyage beaucoup plus léger !
    De plus, habitant à l’étranger, ce n’est pas toujours facile de mettre la main sur des livres en français, ou même en anglais. Télécharger son livre en ligne est bien pratique dans ces cas là !

    Je continue malgré tout à lire aussi des livres papier, étant un peu fétichiste de l’objet-livre.

    Bref, aujourd’hui, j’utilise tout autant des livres papiers qu’électroniques, même si je n’en ai pas tout à fait la même utilisation.

    • C’est vrai que voyager avec plusieurs livres papiers ou une liseuse électronique, c’est quand même pas le même encombrement ! Et c’est surtout ça qui m’a conquise au départ. Tu verras en images, c’est assez convaincant 😀 !

  4. ça a l’air très intéressant pour la lecture en anglais vu ce que vous en dites, C’est vraiment intéressant et tentant de pouvoir lire et « écouter » (et comme j’essaie de m’améliorer en anglais ça donne envie)

    Par contre gros frein au niveau écologique….

    J’ai lu un article quelques part qui expliquait que malgré ce que l’on pourrait penser, les livres papiers sont beaucoup plus écologiques : un livre, ça se prête, ça passe entre les mains de tout un tas de lecteurs dans les bibliothèques, ça se partage (il y a même des gens qui laissent leur bouquin par exemple dans le métro pour qu’il fasse son chemin !) et surtout ça vit et ça dure ! ça traverse le temps…
    Une tablette aura une durée de vie limitée grâce à l’obsolescence programmée… une tablette par personne tous les X années dans la benne… etc. Évidemment je ne suis pas dans le trip « aucun appareil électronique » avec un idéal où tu n’utilises plus aucun appareil (j’aime trop mon ordi) mais là, la tablette a clairement un concurrent (de poids hi hi) avec le livre papier.

    Voilà j’ai fait un gros pavé ^^ et sinon de mon côté je lis plutôt des BD (support papier indispensable!) et des mangas, je suis une adepte des bibliothèques, et des emprunts aux amis 🙂

    • Je suis tout à fait d’accord avec toi concernant le problème des tablettes non écologiques ! Mais là on parle de liseuse, ce qui est tout à fait différent d’une tablette. La durée de vie de la batterie est souvent de l’ordre d’un mois, alors que pour une tablette c’est plutôt 8h. Pourquoi ? Parce que la tablette a un écran rétroéclairé, beaucoup plus demandeur que la liseuse électronique.

      Personnellement, j’éliminerais plutôt les smartphones et autres portables qu’on laisse allumés nuit et jour pour rien, là c’est du vrai gâchis ;). Pour le livre papier, je pense que c’est surtout écolo quand on utilise du papier recyclé ou autres choses, mais utiliser du papier « propre » coûte aussi très cher ! Et ça on l’oublie souvent et ça dépend vraiment comment on quantifie l’énergie utilisée dans chaque cas :).

      • Ok pour la différence entre liseuse et tablette 😉
        Je pensais en fait à d’autres choses : l’énergie utilisée pour la faire fonctionner, pour la fabriquer, mais aussi l’utilisation de métaux, et sa durée de vie (je ne sais pas combien de temps ça fonctionne mais c’est sûrement très limité par rapport à un bouquin.) etc.

        Le problème avec ces appareils, c’est qu’on ne peut pas savoir qui du livre papier ou de la liseuse est le plus écolo, les études sur le sujet sont contradictoires. J’avais déjà lu quelques trucs sur le sujet.

        Impact carbone d’un livre moyen : entre 1 et 7 kg (utilisation sur 10 ans)
        Impact carbone du Kindle : entre 133 et 168kg
        Je met une fourchette parce qu’en faisant une recherche sur le net, les chiffres avancés dépendent des sources. Il semble que ça devienne intéressant quand on est un gros lecteur, pour que ça devienne rentable « écologiquement »

        Attention je ne suis pas contre les liseuses ! ni contre l’électronique, bien au contraire ! mais je trouve le sujet intéressant 🙂 et surtout quand on peut faire un choix entre deux possibilités pour réduire son impact sur l’environnement ^^
        D’ailleurs je suis complétement d’accord avec toi pour les portables, si seulement on empêchait les constructeurs de programmer la mort de leurs appareils, ça serait déjà un progrès… autre débat 🙂

        waouw si ça continue je vais taper une page ^^

        • Je ne sais pas quel est le temps de vie d’une liseuse, mais je dirai que vu que l’utilité est assez basique et centrée sur la lecture, tu as moins les soucis de technologie dépassée des tablettes, smartphones et autres produits technologiques. Tu cherches pas à aller vite avec une liseuse vu que c’est juste pour lire.

          J’avais vu que c’était intéressant seulement pour les gros lecteurs au niveau écologique, mais comparer l’impact carbone du kindle (fabrication ?) contre l’impact d’un seul livre, c’est contestable vu que tu mets presque 1000 livres si ce n’est pas plus dans un kindle ;). Bref, c’est toujours pareil, les chiffres avancés, on ne sait pas trop ce qu’ils représentent et la comparaison n’est souvent pas aussi simple !

          Je n’ai jamais dit que tu étais contre la technologie. Je pense comme toi qu’il est important de regarder les avantages et inconvénients de chaque dispositif ! Par contre, je pense que ce problème d’écologie est beaucoup plus d’actualité pour les appareils comme tablettes et smartphones, qui ont, comme tu le dis, une durée de vie extrêmement courte ! Changer son smartphone tous les ans à peu près à chaque sortie du iPhone (au haard), je trouve ça totalement aberrant ! Et là oui, on part dans un autre débat mais je trouve tes commentaires super pertinents 😀 !

  5. J’ai répondu car il manque, je pense, une possibilité : utiliser les deux. J’ai répondu non alors que j’ai une liseuse booken et que j’en suis super contente. Je m’en sers pour mettre les articles qui me servent pour le boulot…
    Pour l’instant les logiciels de transposition .pdf à .epub sont encore limités et je pense qu’il y a des progrès à faire de ce côté là. Une fois que ça sera fait, je pense que ce sera un vrai outil de travail pour moi. Je pense que je m’en servirais plus pour avoir sur moi ma bibliothèque scientifique. Je suis souvent amenée à me déplacer pour le travail et je vois là une véritable opportunité…

    • Les articles du boulot, tiens tiens, on fait pas la même chose pour rien :P. C’est aussi un moyen pour moi de mettre toutes les publications scientifiques à lire. Par contre, à quand les epub pour les journaux scientifiques ?
      D’ailleurs, c’est à cause de la gestion difficile des pdf que j’ai fait mon choix au niveau de la liseuse. Le problème avec le pdf, c’est que c’est un peu le format le moins « mis en forme », donc difficile à bien gérer…

      • Booken m’a donné un lien vers un logiciel intéressant pour mettre en format epub les pdf. Ça ne fonctionne que sur les articles en ligne comme ceux du site revue.org.
        Tu installes dotepub sur ton navigateur (http://dotepub.com/) et lorsqu’un article t’intéresse, tu cliques dessus et il te le passe en .epub. Bon tu n’as pas les images mais le texte est propre.
        Là je suis en train de regarder à passer des .pdf en .doc pour ensuite les passer en .epub en mettant toutes les figures à la fin du texte pour éviter que ce soit le bordel en passant en .epub…
        J’y passe du temps mais une fois que ça sera au point ce sera parfait !!

  6. Pour ma part, j’utilise une lisuese depuis 3 mois, et j’en suis satisfait. Cela remplace avantageusement le livre que je trimballe avec moi dans mes voyages en train et e soir à l’hôtel lors de mes déplacements.

    La transition s’est faite en duceur et « sans douleur », mais comme @nol de nol, je prends encore plaisir à avoir des livres papiers, d’abord parce que l’offre électronique n’est pas complète ensuite parce que pour certaines lectures, (BD dans mon cas), je n’arrive pas à m’en passer.

    Mon vrai regret à l’heure actuel est la tarification de l’offre légale, payer un roman à peine moins cher que l’dition papier, passe encore pour une noveauté, mais il n’existe pas d’équivalent électronique aux collections de poche et un roman daté de quelques années se négocie encore au prix fort sur les plateformes de vente, c’est pour moi le frein principal.

    • C’est vrai que pour les BD, c’est pas encore ça ! Peut-être qu’un jour ils arriveront à sortir une liseuse avec couleurs, mais je pense qu’on a encore le temps…

      Au niveau des prix, c’est sûr qu’en France on traîne des sabots et aussi la TVA à 19.6 (et qui va encore augmenter…) n’aide franchement pas ! A quelques euros près, t’as la version papier, à croire que c’est juste pour dire qu’il y a une version électronique… Donc oui, là je te rejoins tout à fait sur la tarification totalement excessive en France !

      Aux Etats-Unis, et donc pour tous les livres en anglais, c’est totalement différent. A 5$ le livre électronique, c’est tout de suite plus intéressant.

  7. J’ai répondu NON … j’adore lire, le soir, tranquille dans mon lit … Je ne me vois pas lire avec une liseuse autre que celle qu’on jette sur ses épaules !
    Mais je ne sais pas de quoi je parle, puisque je n’ai jamais eu entre les mains de livre électronique !
    Je peux comprendre des raisons comme celle de le préférer à une valise de livres en voyage ou bien lorsqu’on n’a plus de place à la maison (j’ai toujours opté pour les bibliothèques ou le prêt !).
    Alors pour l’heure je garde le choix papier, et qui sait si un jour je n’aurais pas une révélation ??
    PS : au moment où j’ai voté, c’était 50/50 … va falloir d’autres votes pour départager …

  8. Instinctivement, j’ai voté ‘non’ sans hésitation et en lisant tous les com’ j’avoue que cela m’a fait réfléchir 🙂 Je n’ai jamais pris le temps de m’intéresser à ce type de produit, je pense aller voir de plus près à quoi cela ressemble…
    cath

    • Hi hi j’adore ce retournement de situation. Comme quoi, c’est tentant cette liseuse. Pour tout te dire, j’ai suivi le même cheminement que toi ! Au départ, j’étais contre la liseuse électronique mais il y a eu un évènement qui m’a fait changé d’avis et j’en parlerai bientôt sur le blog pour expliquer mon achat ;).

  9. J’ai dit oui, même si j’utilise encore des livres papier (ils ne sont malheureusement pas tous disponible en électronique). Personnellemment, j’ai un Kobo, car le prix est vraiment bas et les fonctionnalités me suffisent.

    J’aime beaucoup, car cela prend beaucoup moins de place dans mon sac à main dans les transports en commun et mon copain utilise pour lire le soir, comme ça, quand il s’endort sur son livre, il ne perd jamais sa page 😉 .
    Je reste quand même très attachée au livre papier.

    Le principale problème est le prix, car ici, au Québec, tous les livres sont sans taxe, mais pas les livres électroniques. Donc, ce qu’on gagne comme rabais à choisir le numérique, on le perd en grande partie avec la taxe :s .

    • T’inquiète pas, je lis encore des livres papier ;). Le Kobo a l’air pas mal c’est vrai ! Tant que c’est une liseuse, c’est tout ce qu’on demande (pour une fois qu’il faut pas un truc technologique compliqué !).

      La taille de la liseuse électronique est vraiment un atout qui m’a rapidement fait craqué parce qu’avec tous mes livres, c’est plus un sac à main qu’il me fallait 😛 ! Trop mignon l’histoire avec ton copain et c’est vrai qu’on a plus ce souci avec une liseuse électronique.

      Le prix des livres restent le nerf de la guerre même au Québec, je ne le savais pas ! En France aussi la TVA est plus élevée sur les livres électroniques que sur les livres papier et on dirait qu’en plus les éditeurs rechignent à baisser le prix des livres électroniques alors qu’ils n’ont rien à payer au niveau matériel…

  10. J’ai répondu non car j’aime le livre avec son papier qui sent bon, le plaisir de tourner les pages, de le tenir en main. Mais en lisant les coms je m’aperçois que je connais pas bien la liseuse et que je pourrais en avoir l’utilité parfois : pour lire en anglais ou voyager léger… Mais bon le livre restera ma préférence quand même pour le plaisir que j’ai à l’acheter aussi !

  11. J’ai répondu non car même si je préfère le livre papier, je n’ai rien contre une liseuse de e-book, car c’est bien plus léger à transporter qu’un bookin de 600 pages.
    Par contre, j’ai cru comprendre que l’offre « e-book » n’était pas encore très complète. Il y a certes les classiques français et étrangers qui sont disponibles et parfois même gratuits. Ensuite, ce n’est pas possible de prêter la version téléchargée du livre, ce qui est bien dommage. Et enfin, le prix des e-books est moins cher qu’un livre broché mais plus cher qu’un livre de poche. Donc, j’y succomberai un jour mais pas tout de suite. Mais pour toi Cathy, je peux comprendre, tu lis les classiques, non? Et puis, tu peux lire des pdf (sous-entendu des publis) sur ta liseuse!

    • T’as regardé Capital dimanche soir toi non 😉 ? Le principal problème de la liseuse, c’est vraiment le prix des livres. En France surtout, aux Etats-Unis, c’est beaucoup plus entré dans la « culture » et les livres sont vraiment plus attractifs donc le mieux est vraiment de lire en anglais finalement.
      Pour le prêt de livre, je sais pas trop comment ça marche. Je sais que si tu as téléchargé le fichier .mobi ou .epub, tu peux le transférer comme n’importe quel fichier sur la liseuse, un peu comme une clé USB finalement. Après, est-ce que c’est juste le fait qu’ils n’autorisent pas le prêt mais que c’est toujours possible techniquement, aucune idée…

  12. je me fais un peu l’effet d’etre une réfractaire, mais j’ai voté Non.

    plusieurs raisons :
    1/ j’aime bien avoir plein de bouquins dans la bibliothèque de mon salon. Ca me permet d’en reprendre de temps en temps,
    et quand j’ai des invités, ils regardent les titres que j’ai, et ca permet d’engager une conversation, des points de vue, des avis de lecture, faire découvrir un auteur ect.
    Alors qu’une tablette, c’est peu visible au premier coup d’oeil et à moins de l’allumer … mais bof.

    2/ potentiel de revente / pret :
    livre papier : 50ct à 4e, sur internet ou des braderies, le livre voyage, a une seconde ou enieme vie, une ame … et finallement, cette ré-utilisation permanente du livre est ecologique.
    Un livre acheté sur kindle, impossible de le revendre ou de le preter ou le partager sans devoir se priver de sa tablette …
    Et j’avoue, j’achete rarement un livre neuf, je prefere ceux d’occas’. La, un livre pdf sera toujours plus cher que les livres papier d’occas que j’achete.

    3/ mémoire collective :
    si l’electronique plante, batterie, ou un circuit inside, et bien … le livre acheté peut être définitivement perdu.
    Extrapolons. (genre science fiction)
    Dans un monde où le livre papier seraient intégralement remplacé par du numérique.
    Si une panne généralisé de courant devait intervenir, au bout d’un moment, les livres ne seraient plus accessible.
    De même, la censure serait bien plus aisée et moins controlable si tout était electronique/numérique.
    La mémoire d’une civilisation est dans les livres, parcequ’ils se transmettent aisement, par partage, pas hasard, sous le manteau, ect …

    Le seul avantage d’une tablette, c’est le gain de place,
    mais comme je disais, le jour ou l’appareil a un soucis technique, j’aurai trop les boules de tout perdre !! ( les histoires, les souvenirs/émotions vécues lors de la lecture-relecture, mais mon argent également !)
    Certes, je peux également perdre tout ca avec mes livres papier, mais a part un incendie …
    et la proba d’un incendie est moins élévée que celle d’un soucis technique de la tablette electronique …

    • Merci pour ton commentaire et je trouve ton argumentaire vraiment pertinent 😀 ! C’est vrai que pour ma part, c’est l’aspect voyage qui est assez important. J’ai été confrontée au problème du nombre limité de choses que je pouvais emporter avec moi en voyage et j’ai eu un gain énorme en prenant ma liseuse qui est moins encombrante qu’un simple livre de poche. J’ai pu lire 2 livres pendant ce voyage et c’était 2 livres de 500 pages, donc impossible à emporter sans liseuse électronique.
      Mais je comprends tout à fait tous tes arguments et je les partage tout à fait !!! Je pense qu’il faut prendre un peu de chaque type de livre pour avoir tous les avantages (et je pense qu’on y trouvera plus notre compte quand les prix seront moindres ! :)).

  13. Certainement pas!
    A part pour les très gros volumes super lourds à manipuler ou encombrants et le gain de place, ou un simple archivage je n’en vois aucun intérêt à tout point de vue. Je précise que je me place en tant qu’utilisatrice potentielle et pas du tout en personne du milieu (ni livres ni graphisme ni édition etc). Aucun intérêt personnel d’abord parce que j’aime l’objet livre, feuilleter, sentir les pages et que des progrès ont été fait pour la manufacture (ça restera probablement toujours moins polluant que de construire des tablettes même s’il n’y en aurait qu’une par personne et certainement plus simple à recycler et puis pas de panne possible avec un bouquin) ensuite je ne supporte pas de lire un écran, ça me gave très vite… alors tant mieux pour ceux qui aiment mais moi ça ne me convient pas, et ce qui ressort au niveau du pognon qui est fait sur le dos des consommateurs je trouve ça encore moins engageant! On devient beaucoup trop dépendants du numérique par rapport au « mécanique » et un jour on s’en mordra les doigts…
    Une chouette vidéo ironique sur les nouvelles technologies: http://www.youtube.com/watch?v=Q_uaI28LGJk 😉

      • Bon après dans le cadre d’un voyage comme tu l’as cité ou si vraiment ma santé s’aggrave (dos) il vaut mieux un truc à lire sur support adapté que rien du tout du tout (bien que je pense qu’on peut vivre sans aussi) 😉 J’ai un avis peut-être tranché mais je ne suis pas non plus cloisonnée.

        • Personnellement, je suis d’accord avec tous les avis sur le sujet parce que je pense que ça ne sert pas à tout le monde d’avoir une liseuse ! Et je trouve que les éditeurs sont encore trop réticents sur cette technologie (restriction des droits…). Il faudrait un peu règlementer tout ça pour que le consommateur ne soit pas une fois de plus le dindon de la farce, à voir ce que ça donnera dans quelques années 😛 !

  14. J’en ai pas l’utilité, je lis , mais je préfère les livres papiers
    et chez moi un livre que j’achète, ma sœur le lit, ma mère le lit et après on les donnes a une copine de ma sœur qui les lit et les passent a sa sœur etc…
    du coup mes livres ont plusieurs vies^^
    Bon y’en a quand même que je ne donne pas, parce que je les aimes et que j’aime pouvoir relire les histoires.

    Après c’est sur une liseuse ça prend pas de place par rapport a des bouquins, mais comme vous le dites ça à pas l’air super fournit encore, pis moi je sais pas lire en anglais donc ça aide pas.

    J’ai pas nn plus d’ipad et autre tablettes tactiles je n’en ai pas l’utilité, j’ai 2 pc et mon iphone ça me suffit largement.

    • Je n’ai pas de tablette non plus. Et à vrai dire, il y a une grosse différence à cause de l’écran rétro-éclairé d’une tablette qui va en fait fatiguer plus rapidement les yeux, ce qui n’est pas le cas de la liseuse électronique.

      C’est sûr que pouvoir prêter un livre, c’est quand même super. Et c’est encore l’un des soucis principaux des éditeurs qui ne veulent surtout pas qu’on puisse se passer les fichiers des livres. Bref, je pense qu’il faut que le système mûrisse encore pour que tout le monde y trouve vraiment son compte !!!

      • Oui^^ pis qu’ils mettent des livres en français aussi.
        Mais je crois que l’on m’enlèvera jamais le plaisir de sentir,toucher un livre.
        J’ai tjrs aimer lire depuis enfant, tu aurai vue quand mes parents on vendu la maison, j’ai emmener 6 ou 7 cartons de déménagement remplis de livre a la bibliothèque de mon village, ils étaient content^^

        Maintenant je lis moins, vue que je passe pas mal de temps sur le pc , c’est une manière de lire également.
        Mais j’ai tjrs un livre en cours , ou des idées de livres a acheter.

  15. Mon père en à un, et il ne le quitte plus! En plus, il l’a reçu gratuitement grâce à de nombreuses commandes dans le passé, vive Amazon, quoi! Je recommande ;).

Répondre