Bento interview : FrenchBento

Bento interview : FrenchBento

bento frenchbento

Aujourd’hui, j’ai l’immense honneur de vous présenter l’interview de Mook de FrenchBento. Qui ne connaît pas Mook dans la bentosphère ? C’est la pionnière francophone en matière de bento, et c’est presque toujours par le biais de son blog que les gens découvrent le bento et s’y mettent !

bento frenchbento
Pour cette interview, Mook a accepté de répondre (au moins pour dixième fois…) à des questions sur sa découverte du bento et comment le vivre au quotidien.
Mais Mook, malgré sa renommée (internationale), reste abordable et ne se prend pas la tête. C’est ça ce que je préfère chez Mook, elle reste humble et super sympa. Alors voyons un peu si nous avons des infos croustillantes ou un petit scoop sur Mook !

Bento Blog : Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

Mook : Non.
(nan je rigole)
Pour toi, un scoop.
Mook est mon « nom de clavier », un nom que j’ai choisi en quelques secondes lorsque j’ai crée le blog. J’aime bien ce nom, il me correspond, il me convient bien. Dans la vraie vie, je réponds à d’autres nom et sobriquets divers. Dans la vraie vie, je suis assez secrète en ce qui concerne le blog. Il y a peu de gens à qui j’ai dit spontanément, « hé, les gars, j’ai un blog! », aussi parmi ma famille et amis, beaucoup ne connaissent pas Mook…
Dans la vraie vie, je suis juste une fille normale, une geekette à converses qui profite pleinement de sa trentaine finissante…

Bento Blog : Comment as-tu découvert les bentos ?

Mook : Sur Internet (where else?), en faisant des recherches sur comment faire des sushi. Je suis tombée sur les onigiri, puis les bento. Tout un nouveau monde fascinant.

Bento Blog : Quand t’y es tu mise et pour quelles raisons ?

Mook : Aussitôt. J’ai commandé a première boîte, mais je n’ai pas attendu de la recevoir. J’ai joué avec des Tup’. A l’époque de ma première commande sur JBox, le magasin en ligne n’avait que 3 pages bento (aujourd’hui une dizaine), et mettait entre 3 semaines et 2 mois à livrer… Comme ma première boîte tardait à arriver, j’en ai acheté une seconde sur ebay qui est arrivée tout de suite. J’ai un peu fait la tronche quand je l’ai reçue, la trouvant très petite (de fait c’est un petit modèle de 500 ml et quelques), mais j’en suis rapidement tombée amoureuse….

Pour quelles raisons : j’ai toujours amené ma nourriture depuis que j’ai quitté la cantine scolaire obligatoire, à la fac comme sur mon lieu de travail. Je déteste devoir subir la nourriture qui ne me fait pas plaisir. J’aime la choisir et l’apprécier. Le repas n’est pas seulement unmoment de refaire le plein d’énergie. Donc, le bento est apparu comme une évidence: pratique, sain, ludique, compact etc, tous les avantages qu’on lui connaît.

bento frenchbento

Bento Blog : A quelle fréquence fais-tu des bentos ? Pour qui ?

Mook : Tous les jours où je travaille. Parfois même quand je déjeune à la maison. Pour moi.

Bento Blog : Combien de temps mets-tu pour faire un bento ? A quel moment le fais-tu ?

Mook : En général, très peu de temps. Soit je recycle les restes de la veille (qui ne sont pas vraiment des restes, mais une portion supplémentaire), soit je pioche dans mon congélateur. Entre 5 et 15 minutes la majorité du temps. Je ne l’anticipe pas, je fais avec ce que j’ai sous la main (bien sûr, mon congélateur est organisé pour cela aussi).
Je rempli mon bento tout en cuisinant le dîner la plupart du temps. Je fignole parfois le matin. Parfois je le fais le matin si je suis en retard, mais alors il ne s’agit que de l’assemblage, hors de question de cuisiner le matin.

Bento Blog : As-tu des trucs ou astuces pour préparer ton bento ?

Mook : Etre organisée, notamment dans mon congèle. Je stocke des restes en portions individuelles. Tout le reste est sur le blog.

bento frenchbento

Bentoblog : Quand as-tu commencé ton blog ? Pourquoi ?

Mook : J’ai commencé en juillet 2007. Cela faisait plus d’un an que je pratiquais le bento, et 1 an que je postais sur les communautés internationales. A l’époque, les infos dispos sur les bento l’étaient en japonais et en anglais. J’ai fait beaucoup de recherches, et rien, strictement RIEN sur les bento dans la monde francophone. J’ai donc décidé d’ouvrir le blog pour présenter le bento aux francophones (pas seulement aux français!). Et mon blog a vite décollé. Les premiers media se sont intéressés aux bento via FrenchBento quelques mois après, ils me contactaient car j’étais la seule. Depuis, la bentosphère est une galaxie à part entière ! Ca foisonne, la bouge, ça pulse ! Le chemin parcouru est phénoménal, c’est vraiment rigolo d’avoir suivi ça depuis le début. Je n’aime pas trop qu’on qualifie le bento de mode. Pour moi c’est plus que ça, c’est une façon de voir le monde ! C’est surtout d’utilité publique : sain et économique, écologique, pratique, ludique, et d’autres mots en -ique !

Bento Blog : Que trouves-tu le plus difficile dans le fait d’ouvrir et tenir un blog ? Le plus intéressant et réjouissant ?

Mook : Rien de difficile. Sinon, il faut laisser tomber. C’est passionnant, et on apprend constamment. Que ce soit dans son domaine (la cuisine pour moi), le domaine informatique ou tout simplement sur un plan humain. C’est exigeant, en contrepartie, surtout pour un blog du quotidien. Mon blog représente un gros mi-temps en plus de mon « vrai » travail à plein temps. Mais c’est addictif, parce que les rencontres, virtuelles ou réelles y sont riches. Le partage, le plaisir, donner et recevoir….

bento frenchbento

Bento Blog : Souhaites-tu ajouter quelque chose ?

Mook : ouais, BENTO POWER!!!

Je crois qu’il n’y a plus rien à ajouter ;). Et donc, pour ceux qui n’auraient vraiment jamais mis les pieds à FrenchBento, c’est par ici !

12 COMMENTAIRES

  1. super idée ces interviews! et pour en rajouter une couche, pour l’avoir rencontrée en vrai (vi vi j’ai eu cette chance!!!) Mook est super gentille, très accessible et… bref géniale!

Répondre