Des romans, 1 thriller et 1 livre de cuisine

Aujourd’hui, j’avais envie de parler livres. Livres, que ce soient des romans ou des livres de cuisine. Mes goûts en matière de lecture sont assez éclectiques, et je peux facilement passer d’un roman sentimental à un thriller noir ensanglanté. Cela ne dépend même pas de mon humeur, juste d’un équilibre simple entre 2 mondes imaginaires que j’aime toucher grâce aux livres. Malgré que je fasse beaucoup de photographie, je ne suis pas une fan de cinéma. Il me faut vraiment un coup de coeur pour avoir envie de regarder un film, ou quelqu’un de très convaincant pour me pousser devant la télé ou dans une salle de cinéma. Par contre, si un film intéressant est tiré d’un roman, je me jette littéralement sur le livre pour souvent le préférer au film. Je crois que j’aime véritablement divaguer dans mon imaginaire grâce aux livres, les films coupent toute imagination pour moi. Continuer la lecture de Des romans, 1 thriller et 1 livre de cuisine

Mugs : mes favoris | Shopping Etsy

Je ne sais pas si c’est une véritable nouveauté mais je suis une fan intemporelle des mugs. Je ne bois pas de café mais je suis une folle de thé. J’avais testé la tasse à thé Magisso vraiment bien faite pour le bureau, et je l’utilise toujours ! J’ai toujours une multitude de thés différents, que ce soit des thés noirs ou thés verts, que je choisis au gré des humeurs et des envies selon le moment de la journée. Pour le choix du mug, c’est aussi la même chose :). Quand je pars en voyage, j’aime bien ramener un joli mug comme souvenir plutôt que toute autre chose. Ce fut le cas par exemple à Toronto où j’étais tombée amoureuse d’un mug dans la boutique souvenir du Zoo de Toronto. Le motif de ce mug est tellement bête mais extra et vous pouvez le voir sur l’image ci-dessous. Continuer la lecture de Mugs : mes favoris | Shopping Etsy

Shopping : carnets de voyage en cuir rustique

J’adore trouver de jolies petites choses à acheter et je dois avouer que le site Etsy en concentre une bonne variété ! Se balader sur Etsy, c’est à double tranchant. On trouve des petites merveilles mais le porte-monnaie peut vite le regretter… Continuer la lecture de Shopping : carnets de voyage en cuir rustique

Sushi, maki, onigiri : comment les réaliser sans les rater !

Pour réaliser des sushis, makis et onigiri sans les rater, on peut faire appel à des aides culinaires. Quand je dis des aides, je ne pense pas au Sushi Robot dont je vous ai parlé dans le dernier article, mais de choses plus accessibles pour nous, cuisiniers amateurs ;). Dans cet article, je souhaite vous présenter des petites choses qui peuvent vous aider à vous lancer dans la réalisation de vos sushis, makis et onigiri faits maison ! Continuer la lecture de Sushi, maki, onigiri : comment les réaliser sans les rater !

Où acheter un objectif fixe 50 mm f/1.8 ?

Beaucoup d’entre vous semblent intéressé(e)s par cet objectif fixe 50 mm f/1.8 que j’utilise très (trop ?) souvent avec mon Canon 400D ! Et vous avez bien raison ! Cette lentille est, à mon avis, la plus intéressante au niveau rapport qualité-prix, que ce soit en Canon ou en Nikon. Je m’en sers pour la photographie culinaire, pour de la photographie de portrait, mais aussi pour des photographies de détails et avec mes bagues allonge pour la macro. C’est un must-have que tout photographe se doit de posséder. En plus, c’est l’objectif le moins cher de la gamme, alors pourquoi se priver ?

Ouverture de lentille triangle exposition

Bien évidemment, vous pouvez trouver cet objectif dans votre boutique photo préférée, mais aussi sur internet. Au début, je n’étais pas fan des achats sur internet pour la photographie, j’avais surtout peur de la livraison… mais je n’ai jamais eu de problème. Les prix sur internet sont presque toujours inférieurs aux prix dans les boutiques physiques, et surtout des grandes enseignes multimédia.

Si vous ne souhaitez pas commander sur internet, je vous conseille d’aller dans les boutiques photo spécialisées, vous aurez le plus souvent les conseils de VRAIS photographes et non pas de simples vendeurs qui ne souhaitent qu’une chose, vous vendre n’importe quoi (ou un truc plus cher que ce dont vous avez besoin, si possible avec la garantie étendue) !

Ma référence au niveau prix : Amazon

Je commence souvent mes recherches de prix sur Amazon.fr, on trouve souvent des choses à des prix intéressants et, quand on a un peu de chance, Amazon donne le prix le moins cher et la livraison est gratuite. Je préfère le plus souvent ne pas acheter chez des vendeurs tiers (je fais toujours des recherches sur ces vendeurs, regarde les évaluations) parce qu’avec Amazon, on est sûr d’avoir des produits qui ne sortent pas de ce qu’on appelle le « marché gris ».

Bref, je fais une confiance presque aveugle à Amazon et je n’ai jamais eu de problème avec eux !

Pour l’objectif 50 mm f/1.8, on le trouve aux alentours des 100 € pour la version Canon et 130€ pour son équivalent Nikon.

Les comparateurs de prix

En farfouillant un peu sur les boutiques photo en ligne connues, on peut trouver des bonnes affaires. Cela n’est pas le cas pour tous les articles de photographie, il faut donc comparer, comparer et encore comparer. J’utilise souvent Kelkoo ou Achetez Facile qui est directement intégré à mon blog.

Les boutiques photo en ligne connues et reconnues

Je n’en citerai ici que deux mais on peut en trouver beaucoup d’autres qui sont des références pour les articles de photographie :

Digit Photo : la lentille Canon 50 mm f/1.8 y est à 99.90 € (encore moins cher que sur Amazon) et la Nikon à 139 €.

Miss Numérique : la Canon est à 109.90 € et la Nikon à 144.90 €.

Voilà quelques premières pistes de recherche si vous souhaitez acquérir cette superbe lentille (j’adore cette lentille :)) !

Shopping : les accessoires spécial charaben !

Le concours tant attendu de mademoiselle.m est lancé depuis cette semaine. Le thème est large avec comme titre « Passion bentô » mais il y a une condition indispensable ! Faire un bento charaben ! Alors, le charaben ou kyaraben, c’est quoi ? C’est tout simplement un bento figuratif, et le plus souvent joli, kawaii ! Simplement, mais pas simple. Je ne suis personnellement pas très douée pour ça et je prends trop de temps pour en faire souvent (et même un peu) dans mes bentos.

Le dernier que j’avais fait qui ressemblait à un charaben était pour le concours bento de Cammie.

Bento concours marin cammie bento

Et pour le préparer, aucun accessoire ! La galère quoi. Si vous voulez faire un vrai bento charaben et éviter ces petits désagréments qui rallongent considérablement le temps de préparation de votre bento figuratif, il existe pleins d’accessoires pour vous simplifier la vie !

Les emporte-pièces

On les trouve dans tous les magasins de cuisine, et même dans un magasin suédois très connu. Les emporte-pièces sont simples à utiliser pour faire des formes variées comme des étoiles, des coeurs, un pique-nique set, un ocean set ou encore un lovely set, des petits animaux, des fleurs. Vous pouvez également faire des smileys avec des emporte-pièces mais ils sont pour l’instant en rupture de stock chez Bento&co (j’ai dû acheter l’un des derniers exemplaires 😉 !). Bref, il y en a pour tous les goûts. Ces emporte-pièces peuvent être soit en plastique, soit en fer. On peut les utiliser avec du fromage en tranches ou des légumes. Avec les emporte-pièces, son bento est facilement égayé !

Les moules à riz

On peut aussi faire des formes sympas en riz. Des sphères, des coeurs et étoiles, des cubes, en forme d’Hello Kitty, un poisson, c’est comme pour les emporte-pièces, il y a de tout ! Encore quelques autres moules à riz sur Bento&co.

Il existe même un Kit complet Hello Kitty (également sur Bento&co ) pour créer votre mascotte kawaii préférée en riz avec la perforatrice nori 😉 !

Les moules à saucisses hot-dog

Ces moules permettent de donner vie à une petite saucisse hot-dog. Et oui, on voit de tout dans le monde du bento ! De la tulipe au pinguin, en passant par la pieuvre ou le crabe, beaucoup de possibilités s’offrent à vous !

Les perforatrices à algues nori

Je crois que c’est le must have pour les bentos figuratifs. Les perforatrices à nori aident beaucoup pour mettre des émotions dans vos bentos grâce aux smileys que vous pouvez faire avec. Une simple perforatrice de bureau peut vous permettre de faire simplement les yeux, mais si vous voulez faire la bouche ou des expressions plus spéciales, ces perforatrices sont vraiment idéales. Par exemple, on peut créer un smiley heureux. Des sets de perforatrices sont aussi disponibles : Set 1, Set 2 ou Set 3. J’ai personnellement craqué sur le dernier set de 3 perforatrices que vous pouvez aussi trouver chez Bento&co !

Cette liste n’est bien évidemment pas exhaustive, loin de là ! Je pourrais encore vous parler des stylos à nourriture, mais je vais m’arrêter là ! Les accessoires, c’est bien, mais encore faut-il avoir imaginé quoi en faire ! Et là, je ne peux pas vous aider ;). Au moins, avec ce type d’accessoires, le bento charaben ne vous fera plus peur 😉 !

Virée éclair à Paris : Bubble Tea et resto japonais

Dimanche matin, je me suis retrouvée dans le train pour Paris. C’était pas l’envie folle de retrouver la capitale française mais heureusement je n’ai pas passé ces deux jours seule à Paris. Une amie m’a babysittée et fait découvrir le quartier chinois où elle va souvent faire ses courses.

Nous sommes donc allées faire un tour chez les Frères Tang le dimanche après-midi et je vous avoue que mon côté agoraphobe s’est bien fendu la poire ! Un monde pas possible, je me suis donc gardée d’essayer de prendre des photos ! Pour les bentos, on peut y trouver quelques moules à riz (maki, onigiri) moins chers qu’ailleurs (et ce sont bien les mêmes partout), à environ 2 €. C’est du côté de la vaisselle, près de la caisse. Vous pouvez aussi y trouver des gamelles rondes en fer, dans le style indien à partir de15 € pour un modèle simple à 2 étages.

Heureusement, en sortant, nous sommes allées dans une petite boutique qui vend des pâtisseries asiatiques et c’est là que j’ai vu qu’ils servaient du bubble tea ! Parce que oui, chanceuse comme je suis, Kikoumaru est fermé pile poil quand je veux y aller pour tester le bubble tea… C’est ce qu’on appelle la chance des winners ! J’avoue que je me suis jetée sur l’occasion et mon amie et moi avons (enfin) testé le bubble tea.

Bubble tea fraise mangue

Le bubble tea rose est à la fraise, le jaune à la mangue. Pour ceux qui ne connaissent pas le bubble tea, c’est une boisson venant de Taïwan. A base de thé au lait, on la trouve souvent aromatisée à un peu tous les goûts. Au fond des gobelets, on peut voir les perles noires de tapioca, qui ont vraiment un goût gélatineux comme des bonbons. C’est marrant à aspirer avec la paille XXL. On dirait pas comme ça, mais je peux vous dire que ça cale quand même bien ce petit bubble tea !

Bubble tea fraise mangue

Concernant les deux arômes testés, celui à la fraise était beaucoup plus sucré que celui à la mangue. On retrouvait bien le goût des fruits, avec un petit côté bonbon quand même ! La serveuse nous a même parlé de Café bubble ! Je ne connaissais pas mais vu que je n’aime pas le café, je ne pourrai pas tester. Bref, avis aux amateurs ;). En tout cas, j’ai adoré le bubble tea et je vous invite à goûter si vous en avez l’occasion ! Bubble Tea : validé ;).

Le deuxième jour, nous avons déjeuné au restaurant japonais Higuma dans le quartier japonais Rue Ste Anne. On avait bien prévu notre coup en arrivant avant midi ! Le restaurant s’est vite rempli jusqu’à avoir une file d’attente… Le service est rapide, fait à la va-vite mais ça ne nous a pas du tout dérangées ! On a toutes les deux pris un menu et nous avons donc commencé le repas avec des gyozas au porc. Miam !

Gyozas

Est ensuite venu le temps du plat, et là on a bien été étonnées ! Des assiettes remplies !!! Voici la mienne, j’avais choisi un yakisoba, nouilles (et oui j’ai encore craqué) sautées au porc, calamar et légumes. L’assiette était vraiment bien garnie, et je dirais que ça équivaut à 3 bentos bien remplis :P.

yakisoba porc calamar légumes

Pour mon amie, ça a été la même chose au niveau de la quantité ! Elle avait choisi un Shio Lamen, un bouillon de nouilles avec porc, germes de soja et pousses de bambou.

shio lamen restaurant japonais

Je peux vous dire qu’on s’est régalées, le repas était vite servi, chaud, et on pouvait voir les cuisiniers travailler. Bien sympa pour un repas pas cher et très nourrissant (comptez environ 10-12 € pour un menu).

J’aurais bien testé les beignets de crevettes (et donc le plat Tendon) mais ce n’est servi qu’à partir de midi. Dommage !

C’est donc l’estomac bien rempli mais bien fatiguée par le bruit et le monde que je suis repartie de Paris.

Mon matériel photo : le "nouveau"…

Dans un article précédent, je vous présentais les différents types d’appareils photo numériques mais aussi mon ancien matériel, à savoir un appareil photo bridge. Je suis maintenant l’heureuse babysitter d’un Canon EOS 400D, ou dans sa version américaine et canadienne le Rebel XTi. Cela fait un petit moment que je m’habitue à la bête, qui me change tout de même pas mal de mon Kodak Z812.

Appareil photo numérique Canon EOS 400D

Au niveau de la résolution, on passe de 8 MP à 10 MP. Pas beaucoup me direz-vous, mais il faut savoir que la résolution ne fait pas tout. Outre ce gain de 2 MP, le Canon EOS 400D me donne une bien meilleure qualité de photo dans des conditions limites (faible lumière, photo en mouvement…). La rapidité du déclencheur est bien meilleure : allez prendre en photo un départ de coureurs ou des actions de sport et vous verrez la différence ! Le bridge est très lent au déclenchement et il me fallait toujours « précéder » l’action. On s’en passe largement avec un reflex et on peut « enfin » faire attention à la composition et non pas au déclenchement…

Ce sont pleins d’améliorations qui me permettent maintenant de vraiment entrer dans le monde de la photographie. Le problème majeur d’un bridge est l’incapacité à changer la lentille. Je trouve cependant logique que ce soit comme ça pour un bridge. C’est un produit intermédiaire entre le compact et le reflex, il n’est pas destiné à égaler les performances d’un reflex et ne doit donc pas nécessiter un investissement coûteux.

Le passage au reflex me permet donc maintenant de changer la lentille et de tester différents types de photographies. Et oui, il n’y a pas qu’une photographie mais plusieurs : paysages, portraits, macro,… Chaque type de photographie sera de bien meilleure qualité avec un certain type de lentille. Par exemple, pour les paysages, un objectif grand-angle est le must pour avoir de belles photos. Par contre, pour les photos d’animaux en pleine nature ou le sport, on préfèrera un téléobjectif qui permet de bien zoomer sur le sujet. Pour la macro, des objectifs macro, etc…Il faut tout de même ne pas oublier l’investissement que représente un objectif (et un appareil photo…) et il vaut mieux être sûr que l’objectif nous servira avant de se lancer dans un achat !

Je vais vous détailler mes derniers achats et vous expliquer leur importance pour mes photos.

L’appareil photo : Canon EOS 400D

Je me répète mais ce n’est pas un achat : c’est l’ancien appareil photo de mon frère qui a bien voulu me le prêter temporairement. Je fais donc la babysitter de ce Canon EOS 400D. Cet appareil photo n’est plus en vente (neuf). A l’heure actuelle, je dirais qu’on peut le comparer aux niveaux de ses compétences (résolution,…) à l’appareil photo d’entrée de gamme de Canon, à savoir le Canon EOS 1000D.

Mais il faut savoir que les Canon EOS 500D et 550D sont les appareils photo dérivés du 400D. Après le 400D, il y a eu le 450D, et maintenant les nouvelles générations, à savoir le 500D et le 550D récemment avec la fonction vidéo HD intégrée. Ces deux appareils photo sont actuellement les produits phares de la moyenne gamme reflex chez Canon.


Avec le boîtier du 400D, j’ai eu l’objectif de base EF-S 18-55 mm, mais aussi un 75-300 mm. Le 75-300 mm est un bon téléobjectif d’entrée de gamme abordable qui permet de s’initier aux joies d’un téléobjectif !

Bien entendu, les cartes mémoire du 400D sont des Compact Flash alors que j’avais une carte SD pour mon bridge. Petit détail à prévoir si vous souhaitez faire l’acquisition d’un nouvel appareil photo !

La carte Compact Flash

Mon frère m’avait prêté avec l’appareil une carte Compact Flash de 2 Go. Lors de ma première sortie, j’ai complètement saturé la carte, sans pour autant être en mode RAW (plus gros fichier qu’un JPG, un fichier RAW contient les données brutes de la photo). J’ai donc mis dans un coin de ma tête qu’il me serait indispensable d’acheter une carte de plus grande capacité.
Je me suis donc jetée sur une carte de 8 Go mais on peut être plus raisonnable et opter pour une 4 Go. Un conseil supplémentaire, faites bien attention à la vitesse d’écriture que la carte peut supporter. Une carte de faible vitesse sera compliquée à utiliser en mode rafale… La vitesse de ma carte est par exemple de 60 Mb/s.

Une lentille indispensable : objectif fixe 50 mm

Pour faire simple, on peut décomposer les objectifs en 2 catégories : les zooms et les fixes. Les zooms permettent d’atteindre plusieurs longueurs focales avec un seul objectif, c’est pourquoi on a toujours un intervalle de longueurs focales : 18-55 mm par exemple. Les objectifs fixes ne permettent d’avoir qu’une seule longueur focale : 50 mm par exemple. Dans ce cas, si vous voulez zoomer, il faut vous avancer ! C’est ce qu’on pourrait appeler le zoom à pied !
Quel est l’intérêt d’une lentille fixe alors ? Et bien tout simplement la qualité de la photo. Dans un zoom, tout doit bouger et on perd souvent un peu de qualité à cause de cela. Ce ne sera pas le cas pour une lentille fixe. Mais impossible de se balader avec des centaines de lentilles fixes ! Il faut donc peser le pour et le contre et choisir en conséquence.
L’objectif fixe 50 mm est très apprécié pour les portraits et la photographie culinaire. C’est la lentille que j’utilise pour photographier mes bentos et je peux vous dire que je l’adore ! En plus, c’est la lentille la moins chère (en f/1.8) et ce 50 mm s’avère très rentable pour moi. Une version en f/1.4 existe aussi et permet de photographier plus facilement dans des conditions limites mais est beaucoup plus chère. Je dirais que le f/1.4 est un investissement pour les photographes qui sont sûrs de l’utiliser souvent !




Vous pouvez voir des photos réalisées au Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse avec cette lentille.

La macro pour les « pauvres » : les bagues allonge

J’aime la macro, j’adore ça. Mais je n’ai franchement pas le budget pour m’acheter un vrai objectif macro qui déchire : au hasard, le 100 mm f/2.8 de Canon ci-dessous…


…ou encore moins son grand frère de luxe (la lettre L dans le titre, c’est pour Luxe !) :

C’est pourquoi on revient au système D, ou plutot on cherche d’autres solutions qui permettent de faire de la macro sans y laisser un bras ! Dans cette catégorie, j’appelle les bagues allonge. Je ne vais pas vous faire des rappels sur l’optique et les appareils photo, mais juste vous dire qu’en allongeant la distance entre l’objectif et le capteur, vous pourrez faire de la macro. Ces bagues allonge vous permettent de garder l’autofocus, contrairement à d’autres bagues allonge moins chères.


L’inconvénient des bagues allonge par rapport à un objectif macro est la perte de luminosité. Il faut donc toujours compenser par une augmentation en ISO ou par l’utilisation d’éclairage (lumière externe, flash,…). Cela est totalement possible en cuisine, mais peut-être moins à l’extérieur s’il ne fait pas beau. C’est tout de même un très bon compromis pour débuter en macrophotographie.

Le trépied : mon ami pour les paysages et le soir

Avoir un trépied pour faire des panoramas ou des photos de nuit, c’est extra. C’est aussi un atout incontestable pour mes photos de bento. En ce moment, je fais mes photos la nuit, vers 10 heures du soir. Il faut faire sans la lumière du jour mais je n’ai pas d’éclairage spécial studio ou les choses dans ce genre. Je pose donc toujours mon bento sur la table, et j’utilise mon appareil photo en exposition longue pour compenser la perte de luminosité. Et pour faire ça, un trépied est indispensable. Impossible de rester immobile pendant 1 seconde sans trépied, et c’est donc pour moi un outil indispensable.
Il existe beaucoup de trépieds et il existe même des monopieds. Je dois avouer que je ne me suis pas particulièrement dirigée vers les moins chers pour deux raisons principales :

  • la taille du trépied : je ne voulais absolument pas devoir me balader le trépied à la main en randonnée, alors j’ai opté pour un trépied compact. Par taille, je pense aussi à la hauteur que peut atteindre le trépied. Si la hauteur maximale est d’un mètre et que votre famille et vos amis sont grands, les photos de groupe risquent d’être moyennes !
  • la solidité du trépied : si vous tenez à votre appareil photo, mieux vaut un trépied solide. Si vous lésinez sur la qualité de la stabilité du trépied, c’est votre appareil qui tombera à la première rafale de vent et tout ça à cause d’un trépied moins cher…

Avec ces deux points en tête, j’ai craqué pour un trépied Manfrotto (très bonne marque) en aluminium (plus résistant que le plastique, au hasard…) :


J’en suis très heureuse. Il y a un niveau à bulles pour vérifier que l’appareil est bien à l’horizontal, mais aussi une tête 3D sympa à manipuler, et une attache rapide très pratique. En plus, Manfrotto vous garantit ce trépied pendant 3 ans, ce qui est quand même pas mal !

On arrive enfin au terme de mes achats photographiques du moment. Je vous assure que ça me fait une belle panoplie pour faire de belles photos et qui me permettent d’améliorer la qualité de mes photos de bentos, ce qui, je l’espère, vous fait plaisir ! J’en profite pour remercier les annonceurs Bento&co et Japonmania qui ont contribué à l’achat de ce matériel et ainsi à l’amélioration de mon blog !

Pour retrouver tous les articles de photographie présentés dans ce post, vous pouvez faire un tour sur ma boutique d’Amazon et ainsi découvrir des descriptions plus détaillées !

Shopping : les bentos avec des lapins

Les bentos pour les femmes sont le plus souvent axés sur les fleurs et les animaux. J’aime beaucoup trouver sur les bentos des petits personnages sympathiques et mignons comme les lapins. Intégrés de manière discrète, ils donnent à la plupart des boîtes à bento une touche féminine très délicate. Dans cet article, vous trouverez un petit résumé de ce que vous pouvez trouver comme bentos (mais aussi des accessoires) dont le dessin contient des lapins.
L’un de mes bentos préférés est dans ce thème avec deux lapins sur le couvercle :
Bento lapins

Bentos rectangulaires

On commence doucement avec un bento dont je vous ai déjà parlé dans un article précédent sur les bentos pour débutants. C’est un bento avec de multiples compartiments, un sac et les baguettes d’une contenance de 720 ml, ce qui correspond à un appétit moyen à grand (selon comment on remplit son bento) : Bento bleu pour débutant.

Bento bleu pour débutant

Toujours dans les bleus, un bento bleu à damier avec son sac de transport. Ce bento comporte un séparateur amovible pour le compartiment du dessus et a une contenance de 630 ml.

Bento bleu à damier

Dans un autre style, un bento long rouge et noir donne un aspect plus moderne au thème du lapin sur le couvercle. Tout en longueur, ce bento de 600 ml est très pratique pour le transport dans un sac à dos ou un sac à main. Disponible également chez Bento&co.

Bento rouge et noir lapin

Maintenant, on va plutôt s’intéresser aux bentos que j’appelle « traditionnels » au niveau du design et du style général. Ces boîtes sont souvent en imitation bois laqué, ce qui ajoute une touche d’élégance indéniable. Les lapins sont mis en scène entourés de fleurs de cerisiers et je trouve cela particulièrement joli et adapté à une clientèle féminine.

Le premier bento est le bento sakura noir avec baguettes d’une contenance de 560 ml.
Bento sakura noir avec baguettes

Dans le même style, un bento noir plus petit d’une contenance de 440 ml. Celui-ci me semble plus adapté à un goûter ou à un enfant.
Bento noir petite taille

Dans les boîtes imitation laqué, on trouve cette bento box de 630 ml avec trois lapins sur le couvercle.
Bento imitation laqué

Toujours dans le même style, la boîte que je possède et dont vous avez la photo en haut de cet article. Disponible chez casabento, elle a une contenance de 570 ml.

Pour ceux qui n’aiment pas les bords arrondis, une boîte à bento assez similaire et complètement rectangulaire avec une contenance de 500 ml.

Boîte à bento lapin

Pour finir dans les bentos rectangulaires, un bento lapin premier prix comparé aux produits de qualité de l’entreprise Hakoya. Il ne faudra pas attendre une extrême résistance et étanchéité de ce type de bentos, mais traités avec soin, ils peuvent très bien remplir leur fonction sur le long terme. Privilégiez surtout du riz et des aliments solides pour ne pas avoir de surprise. Ce bento jaune et rose est d’une contenance de 510 ml.

Bento lapin premier prix

Bentos ronds

Dans la gamme des bentos ronds, on trouve les bento très arrondis qui ne me paraissent pas assez rectangulaires pour entrer dans la catégorie précédente, mais aussi les bentos comportant des bols.

Un exemple des bentos ronds est ce bento noir avec un lapin doré qui donne une forme très particulière au bento complet d’une contenance de 480 ml. Il existe également en imitation bois avec un autre dessin.

Bento rond noirBento rond imitation laqué

Un bento rond que je possède également est le chirashi noir et rouge dont j‘ai parlé quand je l’ai reçu. Il est très agréable à utiliser pour les plats de nouilles et les salades composées. Il faut s’habituer à sa forme spécifique mais il trouvera rapidement sa place dans vos bentos ! Il est également disponible chez Bento&co.

Bento rond noir

Il existe également des bentos dédiés à l’utilisation de soupes instantanées. Ce type de bento permet l’élaboration de bentos originaux comme les bentos kokeshi qui font un carton sur Bento&co. Sur le thème des lapins, on retrouve ce format avec trois bentos ronds similaires dans les coloris noir, imitation bois en marron ou rouge. Les deux bols ont une contenance de 310 ml et un compartiment interne permet d’ajouter 190 ml.

Bento bol noir

Bentos familiaux

Parce que le bento se partage également, voici 2 bentos familiaux qui restent dans le thème des lapins. Le premier est un bento familial noir en forme de fleur de cerisier d’une contenance de 2 étages de 1440 ml chacun.
Bento familial noir

Le deuxième bento familial est carré et couleur imitation bois. Il est composé de deux compartiments de 1230 ml chacun.

Bento familial carré

Bentos pour onigiris

Un autre type de boîte à bento permet d’emporter facilement ses onigiris. Ces boîtes possèdent le plus souvent un compartiment supérieur en forme de triangle pour y déposer les onigiris verticalement, et un compartiment inférieur pour le reste de la nourriture.

Ci-dessous, deux boîtes d’une contenance de 550 ml pour emporter facilement vos onigiris. La première boîte à onigiri est de couleur imitation laqué rouge tandis que la deuxième boîte est dans les tons de brun.

Bento à onigiri rougeBento brun à onigiri

Il existe également des plus petites pour transporter un onigiri. Ces boîtes peuvent aussi servir pour une collation ou un petit en-cas. Deux modèles sont disponibles à ma connaissance, une boîte rouge et une boîte noire.

Boîte à onigiri rougeBoîte à onigiri noire

Accessoires

Une tête de lapin est disponible dans la gamme de moules à oeufs. Egalement disponible chez Bento&co.

Moule à oeuf lapinOutre ces moules à oeuf très connus, il existe aussi des emporte-pièces en forme de tête de lapin. Ils sont accompagnés par des emporte-pièces en forme d’oiseau.

Emporte-pièces lapin

Thermos

Enfin, on peut encore trouver des lapins sur des bouteilles thermos très kawai (et très utiles pour l’hiver à venir !). Elles sont assorties aux petites boîtes à onigiri rouge et noire, de quoi avoir un total look lapin ;). D’une contenance de 350 ml, elles vous permettront de conserver chaud votre café ou thé pendant plusieurs heures. Personnellement, j’y mets du chocolat chaud !

Thermos lapin