Bento 156 : snacks asiatiques et raclette

Pendant mon séjour express à Paris, nous avons pris le temps de dévaliser les épiceries asiatiques (surtout mon amie vu que je n’avais pas d’euros en liquide) et elle m’a donc offert plusieurs types de snacks :

  • Les chips de banane plantain que vous avez vues dans mon bento d’hier. Purée qu’elles sont bonnes ces chips ! Achetées chez Les Frères Tang dans le quartier chinois de Paris.
  • Des bonbons japonais à la fraise, au raisin, à la pomme et à l’orange. Ils ressemblent un peu aux bonbons blancs « Pimousse ».

bonbons japonais aux fruits

  • des snacks au miel coréens : au goût ça ressemble au pop-corn caramélisé. Un régal ce snack ! Avec les bonbons japonais, ces snacks on été achetés chez Ace dans le quartier de l’Opéra.

snack sucré coréen au miel

Je n’ai donc pas résisté à l’envie d’intégrer ces snacks dans mon bento du jour. Et voilà le résultat ! Y’en a partout…

snacks asiatiques

C’est bien évidemment dans le compartiment sucré que j’ai mis les snacks coréens (dans le cup en silicone) séparés d’une nectarine jaune par 2 bonbons japonais (pomme et raisin).

snacks asiatiques raclette

Pour le salé, ça n’a plus rien d’asiatique ! On fait le grand écart avec un avant-goût d’hiver : pommes de terre, raclette et jambon. Un peu de légumes avec une tomate. Je dois le dire, j’adore la raclette, alors préparez vos appareils pour cet hiver (d’ailleurs il faut que j’en achète un…).

snacks asiatiques raclette

Et voilà, mon bento est prêt ! Il ne me reste plus qu’à ranger (manger :P) tous les bonbons sur la table… Bon appétit !

Bento 152 : nouilles sautées au poivron jaune et à l'oignon

Hier, le départ à Paris de mon amie (et donc le pourquoi de la journée sans bento d’hier) m’ont permis de récupérer pleins de nouilles et de sauces soja car elle ne pouvait pas se charger avec tout cela ! J’en ai appris un peu plus sur les différents types de sauces soja (champignon, huître (spécial dédicace à Uty),…) et de nouilles (nouilles de la longévité par exemple !).

L’occasion m’a donc été donnée de retomber dans mes recettes de nouilles improvisées pour mon bento du jour. Cette fois-ci, j’ai donc fait sauter mes nouilles (selon les conseils avisées de mon amie) avec de la sauce soja aux champignons qui, si j’ai bien retenu la leçon, est plutôt utilisée pour colorer les nouilles (cette sauce soja ne sale pas vraiment), mais aussi de la sauce soja habituelle pour saler les nouilles. J’ai mis la même quantité de chaque sauce soja et j’ai complété avec mon habituel mélange huile d’olive et jus de citron. Un poivron jaune coupé en dé et un oignon en lamelles ont accompagné les nouilles dans la poêle. Un petit festival d’épices gingembre, ail et poivre ont simplement magnifié le tout.

nouilles sautées au poivron jaune

Ainsi, c’est sans hésitation et naturellement que j’ai choisi mon bento rond pour accueillir mes nouilles et un steak en morceaux. Dans le compartiment supérieur, un muffin aux pépites de chocolat accompagné de 2 tomates cerise, quelques grains de raisin noir et une nectarine complètent mon repas.

bento nouilles sautées au poivron jaune

bento nouilles sautées au poivron jaune

Bento 151 : moules marinières

Le soleil est revenu par ici (il y a eu des orages bien diluviens hier !) mais on sent tout de même l’automne faire son entrée. Quand nous sommes partis en vacances en France, nous avons gagné 10°C en moyenne par rapport aux températures suisses. Ici, on stagnait autour des 25°C, ce qui n’était pas pour me déplaire. En France, nous avons eu du mal à nous réaclimater à la chaleur et c’est un vent de fraîcheur qui nous a accueilli lors de notre retour en Suisse. Depuis le début de la semaine, nous avons perdu encore quelques degrés et on ressort les vestes et les gilets ! Je sens que mon premier hiver en Suisse va être sportif au niveau des températures si on continue comme ça ^^ !

Mes prochains bentos vont sûrement ressentir cette baisse de température avec des repas plus conséquents au niveau quantité et calories. Quand je dis calories, je pense à l’énergie nécessaire au corps pour résister au froid environnant ! On se prépare déjà à emporter de la tartiflette, de la raclette et autres mets montagnards que j’affectionne particulièrement. Cet hiver va être un festival de gastronomie montagnarde, je sens que je vais m’éclater !

Avant l’hiver, profitons encore des températures relativement clémentes avec un bento qui se veut encore un peu estival…

Bento 151 : moules marinières

Dans ce bento, des moules marinières cuisinées la veille, simplement entourée de couscous. Pour le dessert, une nectarine (à l’emporte -pièces pour changer un peu !) surmontée de quelques vermicelles de chocolat et un muffin au citron. En fond, vous pouvez voir deux muffins aux pépites de chocolat. Je vous donnerai bientôt la recette un peu modifiée par rapport à mes muffins habituels pour obtenir des muffins encore plus moelleux (ceux-là étaient vraiment à tomber !).

Bento 151 : moules marinières

Bento 150 : la reprise

C’est la fin des vacances pour moi et la reprise du travail. A vrai dire, c’est la première fois que je reprends le travail ! D’habitude, je fais un stage, je prends des vacances et après c’est la rentrée… scolaire ! Et oui, c’est la fin des études pour moi et l’entrée dans le monde du travail. Enfin presque… Je vais bientôt démarrer une thèse dans le laboratoire qui m’a accueillie pendant mon stage de 6 mois. Donc je serai encore considérée comme étudiante au niveau administratif. J’aurais une bourse de thèse, ce qui me permettra de vivre indépendamment, ce qui m’éloigne complètement de l’état « d’étudiant » habituel !

Comme je vous en avais parlé dans mon article sur les whoopies aux crèmes de calisson et de nougat, j’ai la chance d’utiliser actuellement un reflex (un prêt jusqu’à ce que je puisse m’en offrir un !). Je dois dire que je suis très contente de pouvoir utiliser cet appareil photo et je vais dorénavant l’utiliser pour mes bentos quotidiens après une période d’adaptation de 2 mois.

Voici donc le premier bento d’une nouvelle ère !

bento 150

Pour cette reprise, un bento relativement simple (et oui j’ai loupé l’escale en Thaïlande du tour du monde du bento…) avec riz, un steak de boeuf et 3 tomates cerise. Pour le dessert, un peu de raisin noir (Blackmagic, j’aime bien le nom ^^) et mon habituelle nectarine jaune (plus sucrée qu’au début de l’été !).

Je m’amuse tellement avec le reflex que j’ajoute 2 photos pour le fun !

bento 150

bento 150 tomates cerises

Dans mon prochain article, je vous parlerai de matériel photo (oui enfin !) mais avant cela, bon appétit !

Bento 149 : les vacances ce soir !

Et oui, c’est le dernier jour de mon stage et je suis heureuse de pouvoir enfin partir en vacances pour 15 jours ! Je passerai quand même poster quelques articles sur le blog. Il y a beaucoup d’articles qui me trottent dans la tête depuis un moment mais je n’ai jamais eu (pris) le temps de les écrire. Ce sera l’occasion pour moi de vous montrer d’autres choses sur le bento que juste mes repas quotidiens ! Et je suis sûre que je retrouverai des anciens bentos à publier…

Pour le dernier bento de mon stage, je voulais marquer le coup et remercier (très simplement) toutes les personnes qui viennent régulièrement lire mes articles et regarder mes bentos. Ce blog vit quand même grâce à vous et je vous remercie donc de toujours revenir plus nombreux, et avec toujours des commentaires chaleureux et marrants. Bref, voici mon bento du vendredi :

Bento 149 : les vacances ce soir

Et oui, des coeurs dans mon bento ;). Grâce au moule à riz offert par mon amie Sarine, l’emporte-pièce en forme de coeur de Leina, et mon moule en silicone à cupcake offert par mon frérot, nous voici dans le monde des coeurs ! Sachant que ceux qui me connaissent savent que les coeurs et le kawai, ce n’est pas ma tasse de thé, c’était vraiment pour vous !

Pour mon repas, du riz moulé surmonté d’un coeur en cheddar, accompagné de tomates et aubergines revenues à la poêle, et un peu de pizza. Pour le dessert, une nectarine et de la crème vanille dans le moule en silicone (oui je teste l’étanchéité de mon bento :P). La crème a bien tenue, ou plutôt j’ai bien fait attention pendant le transport. Mais de toute façon, la crème n’aurait pas pu sortir du compartiment, ils sont bien étanches ceux-là !

Sur ce bento rempli d’amouuuuuuur, je vous souhaite un bon week-end et vous dis à bientôt !

Bento 148 : pizza, nouilles, pizza !

Les derniers jours de stage, c’est toujours la même chose. Lire, relire et rererererelire son rapport de stage. C’est super marrant tout ça mais bon, comme on dit, y’a pas le choix ! Je reste les fesses vissées devant l’ordinateur toute la journée, ce n’est pas franchement mon habitude. Surtout pendant ces derniers jours, enfin les dernières semaines, où j’ai plutôt couru dans tous les sens… Un changement qui se révèle donc assez radical !

Comme je vous le disais avant-hier, la cuisine se fait de plus en plus rare ici. Et pourtant le frigo doit se vider avant que nous partions en vacances (vacances studieuses avec préparation de ma soutenance, mais vacances tout de même !). Alors vous savez déjà tous que chez nous, la pizza c’est le repas rapide et simple du soir. Vous rentrez crevé du sport (dans notre cas) ou du boulot, et la faim vous tiraille mais pas l’envie de cuisiner. Dans notre frigo et congélo, on a toujours une pâte à pizza faite maison (préparée le week-end pour la semaine) qui nous sort de ces faux-pas crépusculaires !

Reste plus qu’à l’étaler (partie la plus physique…), la garnir et hop au four pendant maximum 10 minutes et c’est prêt. Je sais que je dois mettre en ligne depuis très très longtemps la recette de ma pâte à pizza (et pâte à pain pendant qu’on y est !), je vous promets de faire ça pendant mes petites vacances !

C’est ainsi que de la pizza s’est retrouvée dans mon bento du jour, accompagnée  de nouilles (des pâtes pour Uty !) sautées et de gigot d’agneau. Et en dessert, des tranches de nectarine jaune, miam !

Bento 148

Bento 138 : ¡Viva España !

Aujourd’hui, c’est le bento pour la carte postale d’Espagne. Malheureusement, j’avais trop de travail pour penser à faire un joli bento et surtout faire les courses pour ! Ce sera donc un bento espagnol de tous les jours, sans grande complexité !
Cette carte postale me tient particulièrement à coeur car, il faut que je l’avoue, j’ai des origines espagnoles. Un espagnol typique (et stéréotypé) est très exhubérant, joueur, accro à la fiesta (vive les férias), fier (y’a qu’à regarder les toreadors !) et têtu. De ce caractère, j’ai surtout récupéré la fierté et la persévérance (pour pas dire que je suis tétue…). Je ne suis pas trop fiesta, en tout cas pas au point des Espagnols. Pour avoir passé quelques jours chez ma famille espagnole en plein mois d’août (c’était la période de la féria), je ne tenais pas vraiment le coup ! Ca rigole dans tous les sens, ça chante, ça danse… Et je n’ai pas franchement l’habitude ! Ce que je n’ai pas d’un espagnol typique, c’est leur capacité à dormir (c’est dommage quand on est le seul pigeon levé à 8h alors que les autres dorment jusqu’à midi…), leur capacité à résister à la chaleur et au soleil (plus blanc que moi y’a pas…) et leur exhubérance. Pour l’expliquer, il faut faire appel à mes autres origines, hongroises, et donc complètement à l’opposé. Un cocktail explosif je vous dis !

Bref, passons à la carte postale culinaire. Je ne me suis pas prise la tête et j’ai fait une simple paëlla. Alors, la paëlla, ce n’est pas une mais des infinités de paëlla comme le remarquait Loesha dans sa carte postale. Il y a des paëllas typiques selon les régions (dans certaines régions, elle est axée fruits de mer, dans d’autres c’est plutôt la viande qui l’emporte). Mais la paëlla, c’est surtout le plat typique familial, et c’est pourquoi on peut même dire qu’il y a autant de paëllas que de familles !
Je n’avais malheureusement pas tous les ingrédients pour réaliser celle de ma famille, mais en vrac on y trouve normalement (en plus de la base riz/safran) : tomates, poivrons, porc, poulet, crevettes et petits pois. Si j’oublie un ingrédient, je vais me faire gronder ! Finalement, j’ai fait avec ce que j’avais sous la main, à savoir oignon, porc, chorizo, petits pois et tomates. Dommage que je n’ai pas eu de crevettes, parce que c’est ce que je préfère dans la paëlla (pour les manger, et surtout récupérer celles de mon frère et de mon père qui n’aime pas les crevettes ^^). J’ai été élevée à la paëlla de Valencia, à la poêle ou au barbecue. Pour ce coup-ci, ce sera à la poêle. Et pour le dessert, j’ai juste joué sur les couleurs du drapeau, rouge et jaune (qui reflètent pour moi le sang chaud espagnol et le soleil de feu de l’Espagne) : une simple nectarine jaune a fait l’affaire !
Bento d'espagne

Bento 137 : heureusement, c’est le week-end

Besoin de vacances… Mais non c’est dans 3 semaines les vacances. Ou plutôt dans 3 semaines, c’est la fin du stage, mais aussi et surtout le moment d’envoyer son rapport de stage ! J’adore véritablement le dernier mois de stage (ironie). Toujours à courir, on te demande toujours de faire plein de choses que tu aurais pu faire 2 mois avant mais c »est tellement plus marrant de le demander au dernier moment. Surtout quand tu sais pas faire les choses qu’on te demande, mais oh comme par hasard tout le monde est en vacances… Bref, le dernier mois de stage est toujours un peu stressant ! Aujourd’hui, j’avoue que c’est un peu la saturation, d’où le titre « heureusement c’est le week-end » ! Je peux vous dire que celui-là sera mérité. Après il me restera 3 semaines de course continuelle (j’ai la chance de déjà connaître mon emploi du temps surchargé d’ici la fin de mon stage…) !

Pour couronner le tout, il a plu aujourd’hui (et bien sûr je me suis faite rincer, sinon la journée poisse n’aurait pas été complète…). Mais heureusement, mes bentos du midi me remontent toujours le moral. Des jolies couleurs pour s’évader et penser à autre chose. Dans mon bento du jour, des pâtes surmontées de boulettes de viande cachées par la sauce tomate, les olives et le gruyère. Pour le dessert, une nectarine et du raisin.

Bento 137

Pour moi, c’est seulement le week-end. Pour beaucoup de gens dans mon labo, ce sont les vacances. Mais je suis quand même contente d’être en week-end !

Bento 135 : pizza bento

envie de simplicité, de rapidité et de facilité dans mon bento du jour. Il me restait une grande part de pizza faite maison au chorizo et je n’ai pas pu m’empêcher de la mettre en entier dans mon bento ! Pour rééquilibrer le tout, j’ai simplement ajouté quelques légumes dans un petit coin délimité par la salade verte : mini-carottes, courgettes, et tomates.

Bento 135

Pour le dessert, une nectarine en morceaux et 2 tranches de nectarine sur une demi-tartelette à la crème de citron. Malheureusement, les fonds de tartelettes sont trop grands pour mes bentos, c’est pour cela que j’ai dû la couper en 2 !

Dans un article à venir, je vous reparlerai des oisillons, de leurs progrès rapides et de leurs bêtises…

Bento 134 : miam une entrecôte

Aujourd’hui, un bento simple mais savoureux. Une bonne entrecôte s’est invitée dans mon bento ! J’avais besoin de protéines, et surtout de retrouver un peu le goût de la (bonne) viande biovine. Quand on mange de l’entrecôte ici, c’est toujours un peu comme un jour de fête. La viande n’est pas donnée en Suisse alors on ne s’étonne pas qu’elle soit toujours servie en petites portions !

Bento 134

Pour accompagner mon entrecôte, du bon riz blanc (avec le jus de l’entrecôte dessus) et pour le dessert de la crème au citron et une salade de nectarine. Du 100% jaune au dessert, après mon 100% vert habituel kiwi -raisin !