Bento 188 : bento raclette

L’hiver approche et on commence à faire les stocks : raclette, raclette, fondue et tartiflette ! Non, franchement, on a juste fait le stock de raclette suisse qui est vraiment à tomber ! On se surprend des fois à la manger nature, telle quelle, et ça fond en bouche, à tomber je vous dis !

Et bien entendu, je ne risquais pas de ne pas faire une raclette dans mon bento ! Il faut que j’avoue, on n’a pas d’appareil à raclette. Bien sûr, chez mes parents, il y en a un grand (8 personnes je crois) que j’ai toujours vu trôner sur notre table. Il n’a jamais lâché et pourtant on l’a utilisé très souvent (fans de raclette oblige!).

Une fois le domicile familial quitté pour mes études parisiennes, ça a vraiment été le déchirement… Pas d’appareil à raclette, mais je me suis débrouillée autrement pour en faire. *Attention moment système D étudiant *. J’avais la chance d’avoir un four électrique. Je déposais donc ma raclette dans une poêle et je la mettais au four (pas trop haut le four non plus) avec la queue de la poêle qui dépassait de la porte du four (mini-four oblige…). Et c’est donc avec ce système ultra sophistiqué (attention, prendre un gant ou un torchon pour manipuler la poêle ensuite…) que j’ai pu rassasié mes envies hivernales de raclette !

bento raclette

Maintenant, ce n’est plus la même chose. On est deux, on n’a plus de four électrique (qui permettait de faire fondre rapidement le fromage avec la résistance du haut du four), alors on fait encore autrement (mais on a prévu d’acheter un appareil à raclette, hein quand même…). On fait cuire les pommes de terre à raclette à l’eau, et on les coupe en tranches pour les déposer dans un plat à gratin. On ajoute ensuite le fromage à raclette et hop au four pour une dizaine de minutes, le temps que le fromage fonde. Mais bon, l’appareil à raclette, c’est franchement mieux, y’a pas à dire !

Pour en revenir à nos bento, aujourd’hui c’était donc un bento raclette avec les reste du plat à gratin de la veille. Quelques morceaux de jambon par dessus (si j’avais eu le temps, j’aurais fait des petites fleurs avec des emporte-pièces, mais pas le temps :P). Une tomate en tranche pour faire en sorte d’avoir un peu de légèreté après cette bonne petite raclette suisse et le plat principal est prêt.
bento raclette

Pour le dessert, attention c’était super bon. Une simple compote de pommes réhaussée de sucres parfumés à la clémentine (côté gauche) ou au citron vert (sur la droite). Je vous reparlerai un peu plus tard de ces sucres parfumés, ça faisait un moment que je voulais tester et franchement, je ne sais pas comment j’ai fait pour vivre sans (j’exagère pas du tout !).

compote pommes sucre parfumé clémentine citron vert

Pour compléter ce dessert, quelques petites bouchées de muffins aux pépites de chocolat (de Noël). 2 bonhommes en forme de pain d’épices, un cadeau et une cloche, le compte est bon !
bento raclette compote pommes

Ca aussi il faudra que je vous en reparle dans un prochain épisode mais je teste encore quelques petites choses avant de vous dévoiler tout ça ;). Mystère, mystère ! Si je continue, je vais avoir une liste interminable de choses dont j’ai envie de vous parler, comme la gastronomie française inscrite au patrimoine de l’Unesco (avec un grand débat actuellement sur Facebook, hein Ema, Livy, Maud… 😉 ) et pleins d’autres choses…

bento raclette compote pommes

Bento 166 : 100% cake !

Ceux qui me suivent sur Facebook savent que l’enfant du voisin du dessus est en grande préparation de marathon. C’est pas avec lui qu’on fait la grasse mat, et on y a droit tous les week-ends depuis 3 semaines. On a beau se demander ce qui a changé : il a peut-être commencé à marcher il y a 1 mois (pas possible vu qu’il a bien 3 ans), on a changé de voisins (pas possible, on voit toujours la même poussette dans l’escalier). Bref, les méninges travaillent mais on restent incapables de trouver pourquoi il se met à courir maintenant et tous les matins…

Heureusement, on ne l’entend pas la semaine (ce qui est d’ailleurs bizarre…). J’ai quand même pu me reposer et on est reparti pour une semaine trépidante ! Le temps est au beau fixe, mais les températures baissent dramatiquement et j’ai l’impression d’avoir traversé l’automne en un temps éclair (une semaine). C’est vrai qu’avec un mois de septembre aussi clément au niveau des températures, le retour à la normale se révèle assez rude ! Veste et pulls sont de sortie et ne rentreront plus dans le placard.

Mais grâce au beau temps, on peut encore se permettre de manger un bento froid. Et hier, c’était une journée de cuisine qui s’est terminée sur la confection d’un cake salé et d’un cake sucré. Et j’en ai profité pour en mettre dans mon bento, tout simplement.

Pour le salé, un simple cake au jambon et aux olives sur un lit de salade verte. La sauce salade est bien évidemment dans la bouteille en forme de petit ourson.

bento 100% cake

Et pour le dessert, une pomme en tranches et un mini-cake au yaourt et citrons (jaune et vert). Le deuxième mini-cake, je le garde pour le goûter ;). Le mini-cake était vraiment moelleux, et le goût citronné donne la pêche pour le reste de la journée ! La recette dans un prochain billet bien évidemment.

bento 100% cake

J’adore pouvoir préparer mon bento aussi rapidement, et c’est vrai qu’avec les cakes, muffins et autres plats déjà prêts, ça va beaucoup plus vite !

Bento 165 et interview !

Pour commencer, je vous annonce qu’une (longue) interview a été faite sur moi et mes bentos surle blog Pearl & Beauty. J’ai inclus dans cette interview la recette rapide et simple du feuilleté au chèvre que j’ai utilisé dans mon Bento 163. J’ai eu beaucoup de plaisir à répondre aux questions de Dom et j’espère que vous aimerez la lire !

Pour mon bento du jour, le temps pluvieux ne m’a pas aidé à travailler l’esthétique de mon bento ! En plus, les jours se sont vraiment raccourcis et j’ai dû prendre la photo presque dans le noir alors que je ne pars pas spécialement tard le matin ! Il faut tout de même avouer que le temps gris et pluvieux n’a pas aidé niveau luminosité.

Bento 165

Le repas est composé de 2 tranches de jambon, des haricots verts et un peu de riz (on le voit pointer le bout de son nez à droite !). Et dans le compartiment supérieur de la boîte, trois petites tomates cerise et 1 pomme ! J’ai honte parce que j’avais prévu de cuisiner un peu les pommes, en faire quelque chose d’autre que juste les couper en morceaux mais je n’ai pas pris le temps ! Quelle honte ;)…

Bon week-end à tous !

Bento 159 : les figues de l’année

A force de voir et revoir des figues sur toute la blogosphère culinaire (et au supermarché bien évidemment…), je n’ai pu résister à la tentation d’en acheter. C’est la première fois que j’achète des figues car, habitant à la base à la campagne, j’allais avec mon père en cueillir sur les figuiers de la garrigue provençale ! Alors c’est vrai que d’en acheter est une chose très nouvelle pour moi (surtout que c’est cher ces petites figues…). Et pour me rappeller ces bons moments passés dans la nature à manger des figues en famille, je les ai simplement installées dans mon bento, en les laissant nature. J’adore vraiment ce fruit et je trouve que le mieux est de manger la figue telle quelle.

bento figues et brick à l'oeuf

En accompagnement des figues, j’ai ajouté quelques grains de raisin noir, pour un dessert totalement violet ! Et pour le plat principal, une brick à l’oeuf, jambon et mozzarella sur un lit de riz, tout simplement !

bento figues et brick à l'oeuf

J’ai vu que nombre d’entre vous étaient intéressés par le concours organisé par eat SUSHI pour gagner un voyage pour 4 au Japon ! Sachez que je serai de la partie avec ma Bento Team 😛 ! On peut toujours rêver non ? Alors que la meilleure équipe gagne 🙂 !

bento figues et brick à l'oeuf

Bento 156 : snacks asiatiques et raclette

Pendant mon séjour express à Paris, nous avons pris le temps de dévaliser les épiceries asiatiques (surtout mon amie vu que je n’avais pas d’euros en liquide) et elle m’a donc offert plusieurs types de snacks :

  • Les chips de banane plantain que vous avez vues dans mon bento d’hier. Purée qu’elles sont bonnes ces chips ! Achetées chez Les Frères Tang dans le quartier chinois de Paris.
  • Des bonbons japonais à la fraise, au raisin, à la pomme et à l’orange. Ils ressemblent un peu aux bonbons blancs « Pimousse ».

bonbons japonais aux fruits

  • des snacks au miel coréens : au goût ça ressemble au pop-corn caramélisé. Un régal ce snack ! Avec les bonbons japonais, ces snacks on été achetés chez Ace dans le quartier de l’Opéra.

snack sucré coréen au miel

Je n’ai donc pas résisté à l’envie d’intégrer ces snacks dans mon bento du jour. Et voilà le résultat ! Y’en a partout…

snacks asiatiques

C’est bien évidemment dans le compartiment sucré que j’ai mis les snacks coréens (dans le cup en silicone) séparés d’une nectarine jaune par 2 bonbons japonais (pomme et raisin).

snacks asiatiques raclette

Pour le salé, ça n’a plus rien d’asiatique ! On fait le grand écart avec un avant-goût d’hiver : pommes de terre, raclette et jambon. Un peu de légumes avec une tomate. Je dois le dire, j’adore la raclette, alors préparez vos appareils pour cet hiver (d’ailleurs il faut que j’en achète un…).

snacks asiatiques raclette

Et voilà, mon bento est prêt ! Il ne me reste plus qu’à ranger (manger :P) tous les bonbons sur la table… Bon appétit !

Bento 154 : brick à l’oeuf et sablés aux pépites de chocolat

Retour au travail après un aller-retour éclair à Paris. Je dois dire que j’avais perdu l’habitude de cotoyer beaucoup de monde et mon côté agoraphobe s’en est donné à coeur joie à Paris !

Alors pour se remettre de ce séjour bref mais intense (dont je vous ferai un petit résumé dans un article à venir), un bento bien appétissant avec des sablés réalisés avant mon départ. Je ne me serais pas lancée dans les sablés en revenant de Paris, je ne suis pas Wonder Woman !

sablés aux pépites de chocolat

En plat principal, brick à l’oeuf et au jambon et riz. La découpe de la brick est toujours un moment crucial pour moi : coupera ou coupera pas le jaune d’oeuf :P. Croucial, je vous le dis ! Et pour le dessert, des pommes en tranches (on sent que je n’ai pas encore récupéré de mon voyage et que je coupe super droit…) et des petits sablés aux pépites de chocolat.

sablés aux pépites de chocolat

Bento #97 : ce velouté de tomates et poivron me colle à la peau…

Ou surtout au palais… Non, sérieusement, j’aime vraiment ce velouté. Qu’il soit chaud, froid, nature ou avec des croûtons, ça passe comme une lettre à la poste et les saveurs sont toujours aussi agréables. Un vrai moment de plaisir.

C’est pour ça que je suis en train de prendre la (fâcheuse) tendance à toujours fourrer un peu de cette potion magique dans mes repas du midi. Et quand je rajoute les croûtons au moment du repas dans mon bol de velouté, mes papilles trépignent ! Comme vous vous en doutez, c’est encore le cas pour le bento du jour !
Bento 97 Continuer la lecture de Bento #97 : ce velouté de tomates et poivron me colle à la peau…

Bento #88 : on est vraiment au printemps ?! et le test du raisin sans pépins

C’est moi où il commence vraiment à cailler ? On nous fait un petit remake du film « le jour d’après » ou quoi ? Oui je sais, superbe la référence mais je l’ai vu au moins 3 fois en cours d’anglais donc il faut bien que cette « culture » me serve…
Bref, voici un bento de printemps d’hiver bien sûr. Et oui, il faut s’adapter et revenir aux bases. Alors, quand on pense à l’hiver, on pense neige, ski, et raclette ! J’adore la raclette ! Rien de mieux qu’un temps pourri pour ressortir sa raclette pour le bento du jour, vous ne pensez pas ? Juste pour ça, ça ne me dérange pas de retourner en hiver…

Pour le bento du jour, deux petites tranches de raclette suisse (pardi je ne suis pas en Suisse pour rien !) avec des tranches de chorizo, des petites tomates cerises, des boulettes de porc et bien sûr encore un peu de riz cantonais (je ne m’en lasse toujours pas ! cf bento 87 et bento 86).

Bento #88 : raclette, chorizo et riz cantonais

Du côté du dessert, de la bonne compote pomme-poire maison surmontée de quelques framboises surgelées, mais aussi du raisin sans pépins.

Oui, vous avez bien lu, du raisin sans pépins en plein hiver printemps… Bon alors, j’avoue tout, c’est pas très local mais j’ai voulu tester. Ce raisin vient d’Inde et n’a pas de pépins. Celui-là sent l’OGM à plein nez mais je sais qu’il existe du raisin sans pépins qui est le fruit de croisements faits par l’INRA.  Je ne vais pas me lancer dans la polémique des OGM, ce n’est pas le but, mais je voulais vraiment tester et voir s’il y avait une différence avec le raisin habituel. Bien sûr, il n’y a pas de différence gustative, c’est juste qu’étant habituée à faire attention aux pépins, j’avais l’air un peu nunuche à la première bouchée pour laquelle j’ai eu le réflexe de faire attention aux pépins… On s’habitue et c’est vrai que c’est agréable de ne pas croquer dans les pépins.

Je valide donc le raisin sans pépins mais je peux vous dire que je reste très très accrochée au bon raisin avec ses pépins :). Et vous, vous avez déjà testé du raisin sans pépins ?

Bento #87 : toujours du riz cantonais…

La météo n’est vraiment plus de notre côté et se venge du soleil et des belles températures de la semaine passée ! Il fait à nouveau froid, et on ressort même les manteaux et les parapluies. Mieux vaut ne pas être en vacances cette semaine… De toute manière, je n’ai pas de vacances avant un bon petit moment, donc tout va bien.

Aujourd’hui, un bento avec encore du riz cantonais comme je l’avais dit hier ! Vraiment très bon ce riz cantonais… Et bien évidemment, ma bouteille en forme de cochon est encore de sortie ! Pour le dessert, rien de plus simple : des tranches d’ananas au sirop et des bonbons à la pêche (hein Lili !).

Bento #87 : encore du riz cantonais

En espérant que le temps se remette au beau avant la fin de la semaine… On peut toujours rêver non ? On verra bien demain avec un nouveau bento !

Bento #86 : le cochon sur son riz cantonais

Comme prévu, le week-end a été vraiment pourri ! Pluie le samedi et le dimanche, et pas de connexion internet. La classe quoi ! Voilà pourquoi je n’ai pas pu écrire un article qui devait être publié ce week-end. Je me rattraperai dans la semaine…

Pour aujourd’hui, un bento réconfortant vu la tristesse du temps ! Toujours dans le même bento noir (en ce moment je l’aime beaucoup), un compartiment dédié à du riz cantonais et son petit cochon de sauce soja. Dans l’autre compartiment du bento, une part de napolitain (maison), deux oeufs au chocolat et zestes d’orange et pour l’énergie un kiwi en tranches.

Bento #86 : un bento réconfortant

J’ai découvert cette (simple) recette du riz cantonais chez mon amie Sarine (j’avais dévoré son riz cantonais…). J’avais pu regarder comment elle le cuisinait et j’ai refait pareil chez moi :). Sauf qu’à la place des dés de jambon elle utilisait des morceaux de saucisses chinoises et donc un peu spéciales. Mais bref, le riz cantonais que j’ai fait n’est pas mal non plus et permet d’avoir un repas équilibré (seulement dans le plat, pas le dessert 😉 ).

Bento #86 : un bento réconfortant riz cantonais

Et pour finir, un petit zoom sur ma bouteille en forme de cochon, trop mignon !

Bento #86 : un bento réconfortant sauce soja cochon

Ne vous étonnez pas si demain je vous ressors le riz cantonais ! J’adore vraiment, alors qu’est-ce qu’on dit ? Merci Sarine :D.