Quand je fais mes courses, j’aime bien payer les choses à leur juste prix. En Suisse, le système de shopping est assez spécial, et j’ai mis un peu de temps à m’adapter au départ. En fait, chaque semaine, des promotions (plutôt appelées actions en Suisse), sont mises en place chaque nouvelle semaine. Les promotions sont souvent assez fortes quand le produit fait partie des actions et il devient très intéressant de l’acheter en action. Par contre, dès que la promotion est passée, vous allez payer plus cher pour ce même produit. Le truc, c’est que ces promotions sont finalement assez éphémères (hebdomadaires) et vous oblige à vous tenir au courant des actions de plusieurs magasins en même temps. C’est assez compliqué si vous souhaitez vraiment acheter les produits au plus bas coût. Je me retrouve donc toujours à comparer les prix d’un magasin à un autre de semaine en semaine. Que ce soit sur les mêmes produits, avec un même packaging ou non, ou sur des marques différentes, il faut faire des comparaisons. Est-ce que c’est mon côté scientifique qui fait surface ou juste l’envie de ne pas payer plus cher quelque chose que je pourrais payer à son juste prix ? Je n’en sais rien mais je sais que je ne suis pas la seule à faire attention à comparer les prix car on se retrouve souvent à payer plus cher quand on ne s’y attend pas…

Heureusement en France, les promotions sont moins agressives et changeantes, ce qui fait que vous pouvez tranquillement comparer vos prix. Je me souviens des premières pubs de E.Leclerc sur le thème de la comparaison des prix en supermarchés. C’est toujours d’actualité et cette fois-ci, ils ont quand même pas mal osé pour mettre en avant l’importance de comparer les prix. A vous de juger !

Article sponsorisé

1 COMMENTAIRE

  1. La guerre des prix ou du moins « je suis celui qui suit le moins cher pour tel produit » fait rage en France, on le voit surtout sur les publicité TV où quelques grandes enseignes Leclerc, InterMarché, Auchan se battent pour savoir qui est vraiment le moins cher.
    Le discours est clair, la réalité, pas toujours…

Répondre